Les Arbres – Aulne

Les Arbres – Aulne

Aulne

Bref contexte

Avant de commencer cet article qui vise comme sujet : «Aulne», il est très préférable de savoir que les Arbres sont des végétaux ligneux, caractérisés par leur axe principal, ou tronc, sur lequel prennent naissance des branches secondaires se ramifiant diversement, dont l’assemble constitue la charpente.

Les arbres répondant à cette définition et à cette description sommaire peuvent être divisés en trois groupes importants:

01/ Les conifères

02/ Les feuillus

03/ Les palmiers

Cette classification simple est troublée par quelques cas particuliers, que nous ne préciserons pas dans l’immédiat pour éviter toute confusion

Les Origines de l'arbre

le nom scientifique de Aulne ou Aune: Alnus

Famille des Bétulacées Arbre ou petit arbre à bourgeons écailleux, fréquemment portée par un petit pédoncule. Feuilles caduques, alternes, simples, pétiolées, diversement dentelées. Fleurs femelles groupées en chatons distincts, en extrémité des rameaux ; ces chatons sont visibles dés l’automne et ne s’épanouissent qu’au printemps suivant. Fruit constitué par l’ex-chaton femelle et qui a sensiblement l’aspect d’un cône (strobile) à écailles noirâtres à maturité lignifiées.

Les voisins existants

Aulne commun ou aune ou verne, Alnus glutinosa . Gaertn. Arbre de 20 à 30 m, commun en Europe, en Sibérie, au Caucase, en Asie Mineure, et même en Afrique du Nord ; très commun en France en bordure des cours d’eau. Ecorce très gerçurée, jeunes rameaux résineux. Très résistant au froid, indifférent à la composition des sols, il préfère néanmoins ceux qui sont humides. Le bois, très durable dans l’eau, est utilisé en petite menuiserie et en saboterie. Excellent bois de chauffage quand il est sec. Ecorce fournissant un tanin. Nombreuses variétés : pyramidalis, laciniata à feuilles très découpées, quercifolia à feuilles de chêne, etc.

Aulne Blanc, Alnus Incana. D.C. arbre plus petit que le précèdent (de 10 à 20 m). Écorce lisse, gris clair. Cône petit. Se rencontre en Europe et en Amérique du Nord ; en France, il n’est spontané que dans le Jura et les Alpes. Préfère les sols calcaires et frais. Nombreuses variétés : pendula, aurea, glauca, etc. mêmes utilisations que l’aulne commun.

Aulne à feuille en cœur, Alnus cordala. Dest. Arbre de 15 à 20 m, commun en Corse et en Italie. Tronc a écorce très profondément crevassée. Feuilles nettement cordiformes. Fruit gros. Cet aulne a l’avantage de s’accommoder des terrains secs et pauvres. Bois ayant les mêmes possibilités d’utilisations qu’Alnus glutinosa.

Aulne vert, Alnus viridis. D.C. régions alpines. Taille : de 1 à 2 m. port buissonnant ; feuilles ovales.

Il se pose à propose des aunes le même problème que pour d’autres arabes – ou plantes en général – vivant dans des terrains très humides, ou même inondés : les aunes aiment-ils l’eau ? ou bien, à l’inverse, sont-ils capables de résister à l’asphyxie qui tue tant de plantes dans les sols mouillés, où le renouvellement de l’eau, comme de l’oxygène qui s’y trouve dissous, se trouve très ralenti.

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le monde des plantes. Pour plus d’articles sur ce monde, veuillez consulter la classification des plantes

Articles récents