C’est quoi les surrégénérateurs nucléaires?

C’est quoi les surrégénérateurs nucléaires?

C'est quoi les surrégénérateurs nucléaires?

Dans cet article nous allons voir: “C’est quoi les surrégénérateurs nucléaires?“, fruit des découvertes scientifiques du XXe siècle, demeure au cœur des débats énergétiques mondiaux. Basée sur la fission nucléaire, cette source offre un potentiel immense, mais suscite des préoccupations liées à la sécurité, à la gestion des déchets et à l’impact environnemental. Explorez cette dualité énergétique complexe.

C'est quoi les surrégénérateurs nucléaires?

Les réacteurs décrits jusqu’a présent produisent en leur cœur du plutonium, par suite de l’absorption des neutrons par les noyaux d’uranium 238. Mais la quantité de plutonium produite est toujours moindre que celle d’uranium consommé. Pourtant, aucune loi physique n’exige qu’il en soit toujours ainsi. On peut très bien réaliser un réacteur qui produit plus de plutonium qu’i1 ne consomme d’uranium : c’est un surrégénérateur.

Un tel réacteur a besoin d’énormément de neutrons pour fonctionner, puisque tant de ceux-ci sont absorbés par les noyaux d’uranium 238. Il faut qu’i1 en reste assez pour entretenir la réaction en chaine de fission nucléaire : le constructeur doit donc assurer au départ un flux co- pieux et suffisant de neutrons. Dans les réacteurs précédents, on recherchait plutôt les neutrons lents, qui provoquaient plus efficacement des fissions nucléaires. C’est pourquoi ces réacteurs étaient généralement munis d’un modérateur ralentissant les neutrons.

Mais les neutrons rapides ont un autre avantage, essentiel dans les surrégénérateurs :  quand ils causent une fission, ils produisent un plus grand nombre de neutrons rapides. C’est ce que recherche le constructeur du surrégénérateur, qui est connu en fonction des neutrons rapides et appelé réacteur a neutrons rapides. Il n’utilise donc pas de modérateur. Mais comme ces neutrons sont peu efficaces pour provoquer les fissions, il en concentre un très grand nombre dans un petit noyau de combustible. Et pour emporter la chaleur de ce noyau réduit, il faut un refroidisseur spécial. Le sodium liquide.

Les réacteurs à neutrons rapides utilisent beaucoup mieux que les autres réacteurs les ressources mondiales d’uranium. Au lieu de consommer seulement l’uranium 23, qui constitue 0,7 % de 1’uranium naturel, ils fabriquent du combustible : ils transforment l’uranium 238, inerte en soi, en plutonium fissible. Ils peuvent retirer ainsi d’une quantité donnée d’uranium de 50 à 60 fois plus d’énergie que les autres réacteurs. Le plutonium produit dans le surrégénérateur est récupéré par le retraitement du combustible employé, et peut alimenter un autre surrégénérateur. Mais les surrégénérateurs actuels auraient besoin d’environ 20 ans pour produire assez de plutonium peur alimenter un autre surrégénérateur.

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre la céramique. Pour plus d’articles sur la céramique ou sur d’autres thèmes scientifiques, veuillez consulter la page d’accueil.