Comment la faune aide-elle les géologues à dater les terrains?

Comment la faune aide-elle les géologues à dater les terrains?

Comment la faune aide-elle les géologues à dater les terrains?

Dans les roches qui se sont déposées au fond des mers, des lacs, et des rivières, se trouvent conservés des restes d’êtres vivants. Quand la disposition des couches n’offre aucune contestation sur l’âge relatif des roches, l’étude des fossiles qu’elles contiennent permet de reconnaître les animaux ou les plantes caractéristiques d’une époque géologique.

Les spécialistes ont reconnu, en étudiant très minutieusement les fossiles, que des espèces disparaissaient au cours des temps, alors que d’autres apparaissaient. L’évolution des êtres vivants a permis au géologue d’établir un ordre de succession des terrains en fonction des espèces qu’ils contiennent. Évidemment, une espèce qui traverse toute l’histoire de la terre sans modification apparente n’est pas intéressante pour dater les terrains; seules celles qui présentent des transformations notables pendant le déroulement des millénaires ou qui ont une existence éphémère sont utilisables dans ce but. Si vous trouvez dans une roche des Bélemnites, lointains ancêtres des Seiches et des Calmars, vous pouvez être certains que cette roche date du Secondaire. En revanche, si un fragment d’ardoise présente des traces de Graptolites (anciens animaux proches des vertébrés, malgré leur apparence d’hydres ou de méduses, qui vivaient en colonies flottant sur lamer), c’est qu’il appartient aux plus anciennes couches géologiques connues.

Les géologues ont divisé l’histoire de la Terre en ères, et les ères, en périodes. Ces ères ont été découpées d’après les grands groupes fossiles caractéristique.

Les grands reptiles ont été florissants pendant tout le Secondaire, alors que les mammifères ont connu leur plein épanouissement au Tertiaire. C’est l’apparition ou la disparition des espèces qui ont guidé les spécialistes pour déterminer l’âge relatif des terrains. Il ne faut pas croire que ce sont les grandes espèces qui font les meilleurs fossiles caractéristiques. Ceux-là, du fait de leur taille, ont été plus difficilement conservés dans leur intégrité; la conservation d’une coquille d’escargot est plus aisée, que celle d’un squelette d’un poisson. De plus, il y a une multitude de petits animaux bien conservés. Pour cette raison, bien des fossiles caractéristiques sont des restes de petits invertébrés et d’êtres vivants microscopiques.

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre notre monde La Terre. Pour plus d’articles sur la Terre particulier ou sur d’autres sujets, veuillez consulter la page d’accueil.

Articles récents