Comment le gypaète se nourrit-il ?

Comment le gypaète se nourrit-il ?

Comment le gypaète se nourrit-il ?

Dans cet article nous allons voir: “Comment le gypaète se nourrit-il ?“, les oiseaux, créatures ailées, enchantent par leur diversité de plumes, chants et comportements fascinants

Comment le gypaète se nourrit-il ?

Les Espagnols appellent ce curieux rapace charognard qu’est le Gypaète barbu «Ouebrantahuesos », ce qui signifie «briseur d’os ».

Effectivement, dans les Pyrénées, en Corse et dans les Sierras espagnoles qui sont les derniers refuges de notre oiseau en Europe occidentale, le plus clair de sa nourriture est constitué par la cervelle, et surtout par la moelle des os des cadavres d’animaux qu’il trouve dans la montagne.

La technique qu’il utilise pour les casser est tout à fait remarquable: il les enlève dans ses serres et les laisse choir de plusieurs mètres de haut sur un gros rocher. Il ne lui reste plus alors qu’à en extraire les matières nourricières avec sa langue qui est spécialement conformée pour cet usage.

Le Gypaète semble d’ailleurs utiliser certains rochers bien déterminés pour cet office. Un observateur qui avait un jour trouvé une telle « enclume » racontait que des éclats d’os jonchaient le sol dans un rayon de 40 m alentour. et qu’il aurait pu en remplir une douzaine de seaux!

En Europe occidentale, le Gypaète agit de même pour briser la coquille des tortues grecques et des tortues d’Hermann qui constituent une part importante de sa nourriture. Nul doute que c’est ainsi que mourut Eschyle en 466 avant Jésus-Christ et dont la légende raconte qu’il succomba sous le choc d’une tortue qu’un « aigle » avait laissé choir sur sa tête. On peut simplement se demander s’il s’agit là d’un hasard malencontreux, ou si le poète avait le crâne tellement dénudé qu’on pouvait le confondre avec une grosse pierre!

Un comportement identique peut parfois être observé chez les goélands lorsqu’ils ont pêché des coquillages troc gros pour pouvoir les ouvrir d’un coup de bec: ils les laissent tomber sur des rochers pour les y briser.

Certains ornithologues rapporlent également qu’ils ont vu des Serpentaires utiliser la même méthode pour tuer de gros serpents. Habituellement, ces rapaces tuent leur proie à grands coups de pattes, mais si cette technique ne leur permet pas de venir à bout d’une grosse proie, il semble qu’ils soient capables de l’enlever dans leurs serres et de la laisser tomber de haut pour l’assommer.

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le monde des oiseaux. Pour plus d’articles sur les oiseaux ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.