Comment les jeunes goélands obtiennent-ils de la nourriture ?

Comment les jeunes goélands obtiennent-ils de la nourriture ?

Comment les jeunes goélands obtiennent-ils de la nourriture

On chante souvent les louanges des oiseaux adultes qui se dévouent sans compter pour nourrir leurs poussins. Ce que l’on sait moins, c’est que les gestes du nourrissage ne sont pas raisonnés, mais qu’ils sont produits par une série de réflexes parfaitement automatiques.

Ainsi, le mécanisme du nourrissage a été très bien étudié chez les goélands qui, comme le Goéland brun et le Goéland argenté, possèdent une tache rouge sur la mandibule inférieure. Celleci est absolument fondamentale dans le processus d’élevage des jeunes.

En effet, lorsque l’adulte revient au nid avec de la nourriture, il n’est pas à priori évident pour lui qu’il faut la dégorger.

Mais le poussin est attiré par la couleur rouge et se met à taper du bec sur la fameuse tache. C’est alors seulement que le réflexe de dégorgement se produit chez l’adulte, et que ce dernier livre la nourriture aux jeunes.

Pour vérifier cette théorie on s’est livré à diverses expériences avec des poussins de Goélands argentés, en leur présentant des imitations de tête d’adulte plus ou moins fantaisistes.

Des têtes dont le bec ne portait pas la tache rouge, les laissaient parfaitement indifférents. Par contre, ils se précipitaient sur les becs à tache rouge, même s’ils étaient en contre-plaqué parfaitement plat. Une tête au bec tout rouge provoque chez eux la même excitation, et l’adjonction sur cette tête d’une crête de coq parfaitement fantaisiste ne diminue en rien leur ardeur : ce qui prouve que c’est uniquement la présence de rouge sur le bec qui chez cette espèce incite le poussin à harceler l’adulte, attitude qui à son tour déclenchera le dégorgement de nourriture.

Des processus du mème type pourraient vraisemblablement être décrits chez à peu près toutes les espèces d’oiseaux, pour peu qu’on prenne la peine de les observer en détail.

Cela détruit sans doute le côté poétique des attentions que les oiseaux peuvent avoir pour leurs petits, mais cela constitue néanmoins un champ d’études passionnant pour les naturalistes!

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le monde des oiseaux et leurs secrets. Pour plus d’articles sur ce volet en particulier, veuillez consulter la page d’accueil

Articles récents