Comment volent les oiseaux ?

Comment volent les oiseaux ?

Comment volent les oiseaux ?

Dans cet article nous allons voir: “Comment volent les oiseaux ?“, les oiseaux, créatures ailées, enchantent par leur diversité de plumes, chants et comportements fascinants

Comment volent les oiseaux ?

Pour produire la force qui leur permettra de s’élever au-dessus du sol, les oiseaux utilisent la résistance de l’air sur Ies plumes de leurs ailes.

Le plus souvent, les oiseaux effectuent un vol « battu ». Autrement dit, ils remuent rapidement leurs ailes de haut en bas. Les rémiges sont faites de telle façon que, pendant le mouvement vers le bas, elles s’appuient l’une sur l’autre sans laisser d’interstice entre elles, offrant ainsi une résistance maximum à l’air. Par contre, Pendant la remontée, elles basculent et se placent dans le sens du mouvement, laissant passer librement les filets d’air. Un léger mouvement d’avant en arrière permet à l’oiseau non seulement de ne Pas tomber, mais aussi d’avancer.

Mais se maintenir en l’air de cette façon exige un très gros effort physique. Aussi bien les gros oiseaux préfèrent-ils le vol plané, surtout s’ils doivent parcourir de grandes distances, comme les rapaces à la recherche de leur nouriture. Pour cela, le bord postérieur de l’aile doit être légèrement incliné vers le bas, et l’oiseau doit avoir une certaine vitesse par rapport à l’air. Il se produit alors une force ascensionnelle, de même type que celle qui permet aux avions de voler. 

Si l’air est parfaitement stable, le volatile doit descendre continuellement pour maintenir sa vitesse. Aussi, les planeurs cherchent-ils toujours les courants d’air ascendants à l’intérieur desquels ils se maintiennent en effectuant de grandes orbes.

C’est le décollage qui exige la plus grande puissance. Les canards comme le Col-vert ou les pigeons peuvent s’envoler presque à la verticale : chez eux, les muscles des ailes représentent près de 30 % du poids du corps. D’autres canards, comme les Morillons sont équipés d’ailes relativement courtes qui leur servent aussi de nageoires sous l’eau : de ce fait, ils doivent courir longtemps à la surface des étangs avant de décolter. Enfin, des oiseaux très lourds comme les albatros doivent se ménager de véritables pistes d’envol le long des pentes où ils nichent.

Les changements de direction sont assurés essentiellement par la queue. Elle est très petite chez des oiseaux comme le Martinet, qui vole très vite et pour qui le dépassement de la moindre plume offre une résistance considérable à l’air. Elle est beaucoup plus grande chez les rapaces de forêt qui doivent louvoyer entre les arbres à la poursuite de leur proie.

Les oiseaux d’eau utilisent aussi leurs palmes en cours de vol, parfois comme gouvernail, mais surtout comme aérofrein lors de l’atterrissage.

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le monde des oiseaux. Pour plus d’articles sur les oiseaux ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.