De l’eau de mer à notre sang

De l’eau de mer à notre sang

De l'eau de mer à notre sang

Dans cet article nous allons voir: “De l’eau de mer à notre sang”, source vitale et énergétique, catalyse la vie sur Terre, alimente nos écosystèmes et offre des potentialités énergétiques inestimables.

De l'eau de mer à notre sang

Vous doutiez-vous que notre sang, ce liquide qui impressionne beaucoup par sa teinte rouge, était de l’eau de mer ? Un colorant s’y est introduit au terme d’une prodigieuse aventure dont nous connaissons les grands épisodes.

Dans les eaux des origines L’océan est le milieu d’origine de tous les êtres vivants. Ils y trouvaient tout : nourriture et oxygène.

De cette lointaine époque où le sang n’existait pas encore, nous avons un témoin : c’est la méduse, un animal très primitif qui a survécu jusqu’à nous. Cet être flasque peut, par un orifice, introduire dans une poche intérieure une certaine quantité d’eau de mer. Il en extrait les matériaux dont il se nourrira. Quand ce liquide a été épuisé, la méduse se contracte pour le rejeter, puis elle fait entrer une nouvelle quantité d’eau.

La méduse représente une première étape. Dans la seconde, l’orifice se ferme. L’eau emprisonnée au sein de l’animal forme son milieu intérieur. Des échanges s’établissent avec le milieu extérieur ; mais le milieu intérieur reste propriété de l’être vivant dont il fait partie intégrante. L’animal s’emploie alors à en améliorer l’utilisation : des canaux de circulation apparaissent pour irriguer son corps. Des « pigments » s’y trouvent ensuite injectés : ils jouent le rôle de wagons, chargés de transporter l’oxygène nécessaire à la vie.

Chez l’huître dont le sang est bleu ce pigment est à base de cuivre. D’autres animaux retinrent le vanadium ou le manganèse. Le sang de l’homme, lui, doit sa couleur au fer qu’il contient. L’eau de mer est devenue chez I’homme un liquide rouge.

Six litres de sang à la minute

D’autre part, pour une meilleure alimentation des cellules, la circulation du sang va peu à peu s’accélérer. Le ver trouva le premier un moyen de développer sa circulation sanguine en se trémoussant : il contracta les canaux dans lesquels son sang circulait au moyen de multiples petits muscles. Peu à peu, chez d’autres animaux, ces derniers devinrent à la fois plus puissants et moins nombreux, pour aboutir à l’organe unique et très fort que nous appelons le cœur. Chaque minute, ce coeur est capable de faire circuler dans tout le corps les six litres de sang que possède un homme…

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le corps humain. Pour plus d’articles sur le corp humain ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.