Histoire – Alexandre le Grand contre Darius

Histoire – Alexandre le Grand contre Darius

Alexandre le Grand contre Darius

Avant de commencer cet article qui vise comme sujet : « Alexandre le Grand contre Darius », il est très préférable de savoir que l’exploration du passé humain nous plonge au cœur même de l’histoire, l’anthropololie et d’autres sciences, révélant les mystères et les triomphes de notre passé ancestral.

Résumé de l'article:

L’épopée d’Alexandre le Grand se poursuit alors qu’il écrase les forces perses, élargissant son empire d’une manière sans précédent. Après sa victoire à Issus, où il a mis en déroute le roi Darius III, Alexandre s’immerge dans les luxes de la royauté persane, goûtant pour la première fois au pouvoir et à la grandeur. Cependant, son ambition demeure insatiable, l’incitant à poursuivre sa campagne vers de nouveaux horizons, où il entend écrire son nom dans les annales de l’histoire.

Histoire – Alexandre le Grand contre Darius

Poursuivant son avance en direction du sud, Alexandre enleva l’une après l’autre toutes les cités-États qu’il trouva sur son chemin. En moins d’un an, il eut atteint la Syrie. Là, à Issus, dans une plaine étroite entre la montagne et la mer, il se heurta au gros des forces perses.

Le roi Darius était venu en personne, bien résolu à en finir une bonne fois avec son outrecuidant envahisseur. Debout sur son char, l’air assuré, il se tenait au centre de ses troupes, entouré de sa garde personnelle, autrement dit de la fine fleur de ses guerriers. Il paradait fièrement, mais Alexandre, toujours direct et pressé, ne perdit pas son temps à l’admirer. Il déchaîna sa cavalerie sur les Perses surpris et épouvantés par un tel ouragan. Trop désemparés pour combattre, ces derniers cherchèrent le salut dans une fuite éperdue et sans gloire.

Darius lui-même sauta à bas de son char, empoigna un cheval qui passait et galopa furieusement, du côté opposé à l’ennemi. À la tombée de la nuit, les vainqueurs commencèrent à sentir la fatigue. Ils songèrent alors à visiter le camp de Darius, et ses tentes splendides. Alexandre entra dans celle qu’avait occupée précédemment le roi.

C’était un chef-d’œuvre du genre. Alexandre la trouva fort à son goût. Étant lui-même roi, il prit un plaisir royal à prendre un bain royal, et il usa de tous les petits pots royaux, en or massif, qui contenaient les différentes crèmes et huiles parfumées réservées à des épidermes strictement royaux.

Après ce bain royal dont il sortit tout revigoré, Alexandre gagna le grand pavillon où il s’étendit parmi les coussins de soie. D’un geste nonchalant, il tendit la main et prit une poire. Puis il se versa une coupe de vin, la vida, et poussa un soupir d’aise. “Enfin,” murmura-t-il, “je me dorlote en roi!”, ou quelque chose d’approchant.

Il faut dire que c’était la première fois qu’Alexandre prenait un apéritif. Quoi qu’il en fût, à partir de cet instant, le rude conquérant se mit à apprécier le luxe et les charmes du pouvoir. Le vin de Darius lui avait sérieusement tourné la tête, et pour longtemps.

Ainsi, après ses victoires égyptiennes, il donna son nom à une ville d’Égypte fondée par lui : Alexandrie et finit par se considérer vraiment comme un dieu sur la terre, du moins sur celle des pharaons. Il se mit à s’habiller et à vivre comme les rois d’Orient, dont les sujets se prosternaient en leur présence et donnaient du “seigneur” à grand renfort de révérences.

Un beau jour cependant, Darius eut la sottise de se rappeler à son bon souvenir : il lui proposa une paix définitive à condition qu’il acceptât de partager avec lui l’empire d’Asie Mineure.

Alexandre se secoua. Il s’arracha aux délices égyptiennes et retourna en Syrie avec la ferme résolution de prendre Babylone. Uniquement pour le plaisir. Et aussi pour donner une bonne leçon à Darius.

Conclusion de l'article:

La conquête d’Alexandre le Grand est à la fois une histoire de triomphes militaires éclatants et d’une transformation personnelle remarquable. Alors qu’il savoure les délices de la royauté à travers ses conquêtes, son ambition reste inébranlable, le poussant vers de nouveaux sommets de conquête et de grandeur. Sa campagne continue de captiver l’imagination, non seulement par ses exploits militaires, mais aussi par la complexité de sa personnalité et les profondeurs de son ambition.

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre l’histoir des êtres humains et leurs civilisations. Pour plus d’articles sur l’histoir et les civilisations ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.