Histoire – La Guerre du Péloponnèse

Histoire – La Guerre du Péloponnèse

La Guerre du Péloponnèse

Avant de commencer cet article qui vise comme sujet : « La Guerre du Péloponnèse », il est très préférable de savoir que l’exploration du passé humain nous plonge au cœur même de l’histoire, l’anthropololie et d’autres sciences, révélant les mystères et les triomphes de notre passé ancestral.

Résumé de l'article:

En 425 avant J.-C., Thucydide, exilé athénien, entreprit de narrer la guerre qui ravageait la Grèce, mêlant rivalités politiques et désastres humains. Plongé dans les affres de ce conflit, il aspirait à documenter les horreurs de la guerre, dénonçant sa vanité et son coût humain. En dépit de son passé militaire, Thucydide devint observateur impartial, soulignant les ambitions démesurées des puissances grecques et l’insensé cycle de destruction qu’elles engendraient.

Histoire – La Guerre du Péloponnèse

En 425 avant Jésus-Christ, un homme, exilé de son pays, entreprit d’écrire l’histoire de la guerre qui avait commencé six ans plus tôt. Thucydide était Athénien. Il avait pris part aux premières batailles. En tant que général, il avait eu le commandement d’une grande partie de l’armée de la cité. À un certain moment, il reçut l’ordre de se porter au secours d’un autre commandant dont les forces se trouvaient débordées. Lorsqu’il arriva, la bataille touchait à son terme.

C’était la défaite ! Thucydide, qui n’y était pour rien, fit les frais de cette triste histoire. On le dépouilla de son commandement et on l’obligea à quitter sa patrie. Et maintenant, il devait se cantonner dans le rôle d’observateur, un observateur fort troublé par les événements qui se déroulaient sous ses yeux.

Athènes et son éternelle rivale, Sparte, se livraient une guerre mortelle ayant pour enjeu la domination du monde grec. Des hommes mouraient, des villes étaient détruites, personne n’y gagnait rien et tout le monde continuait à se massacrer. Thucydide, écœuré, se mit à écrire sur la vanité de la guerre. Il espérait ainsi enseigner aux hommes des temps futurs à l’éviter. Intention des plus louables mais un peu étonnante sous la plume d’un ex-général !

Il envoya aussi des messages aux ambassadeurs de Corinthe qui avaient la parole dans les assemblées de Sparte et qui attisaient la querelle en démontrant combien les entreprenants Athéniens pouvaient être dangereux.

Il faut dire que les Corinthiens avaient des raisons particulières d’en vouloir aux Athéniens qui constituaient de redoutables rivaux commerciaux dans l’Ouest méditerranéen. Par ailleurs, Athènes venait de décider d’envoyer une aide militaire à Corfou, colonie corinthienne qui était en train d’essayer de gagner son indépendance. Corinthe avait signé un traité avec Sparte.

En fait, c’est Corinthe qui avait demandé aux Spartiates d’attaquer Athènes. Thucydide prétend que le différend entre Corinthe et Athènes ne fut que le prétexte officiel de la guerre et non sa vraie raison. La vraie raison, à son avis, c’était l’ambition démentielle des hommes. Comment, en réalité, se déroulèrent les événements ?

Sparte était puissante. Mais Athènes ne l’était pas moins. Les Athéniens s’étaient mis à dépenser allègrement les sommes qu’ils recevaient de leurs différents alliés. Et puis, ils en voulurent davantage. La cité, si farouchement démocratique pour elle-même, se mua en véritable tyran pour les autres. L’une après l’autre, elle absorba les cités-États plus faibles.

Sparte, craignant pour son empire du Péloponnèse, l’imita aussitôt et, elle aussi, annexa maintes cités. Le monde grec ne tarda pas à sembler trop étroit pour deux rivales de cette taille.

C’est alors que Corinthe poussa Sparte à attaquer. En 431 avant Jésus-Christ, ce fut le début des guerres du Péloponnèse. Les soldats spartiates entrèrent en Attique. Alerté, Périclès pressa les habitants de la campagne de venir se réfugier à l’intérieur des murs qu’avait fait bâtir Thémistocle. Quand ils se trouvèrent entassés, leur balluchon à la main sur l’immense place publique et dans les rues alentour, Périclès prit la parole.

Il était vain, déclara-t-il, de gaspiller des vies humaines en essayant de sauver l’Attique. L’armée spartiate était trop puissante pour qu’on pût lui résister. En revanche, Sparte ne pouvait rien contre la flotte athénienne. Il n’y avait donc qu’à laisser agir la flotte et rester bien tranquille à l’abri des murs. Quand les Spartiates n’auraient plus les moyens de continuer la guerre, eh bien, ils rentreraient chez eux !

La population campagnarde approuva en silence. Puis ces braves gens mirent leur balluchon sur leur dos et s’en furent en quête d’un gîte. Quelques-uns trouvèrent refuge dans les temples, d’autres dans les locaux de l’administration. Quant au reste, ils dressèrent des tentes ou des abris provisoires entre les hauts murs qui allaient d’Athènes au Pirée. Ils demeurèrent là des jours, des semaines, puis des mois.

L’hiver venu, les Spartiates retournèrent bien chez eux, mais ils revinrent au printemps. Et alors, ils recommencèrent à dévaster l’Attique, saccageant les récoltes et mettant le feu aux maisons désertées.

Conclusion de l'article:

Ainsi, les écrits de Thucydide offrent un récit saisissant des guerres du Péloponnèse, révélant les conséquences dévastatrices de l’orgueil humain et de l’avidité politique. Témoin lucide d’une époque tourmentée, Thucydide rappelle la fragilité de la paix et la nécessité d’apprendre des erreurs du passé pour préserver l’avenir.

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre l’histoir des êtres humains et leurs civilisations. Pour plus d’articles sur l’histoir et les civilisations ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.