Histoire – L’Exode

Histoire – L’Exode

L'Exode

Avant de commencer cet article qui vise comme sujet : « L’Exode », il est très préférable de savoir que l’exploration du passé humain nous plonge au cœur même de l’histoire, l’anthropololie et d’autres sciences, révélant les mystères et les triomphes de notre passé ancestral.

Résumé de l'article:

Le récit de Moïse et de l’exode des Israélites de l’Égypte vers la terre promise de Chanaan est empreint de luttes, de foi et de révoltes. Conduits par Moïse, les Israélites ont traversé des épreuves et des années d’errance dans le désert du Sinaï avant d’atteindre enfin leur destination. Cependant, l’arrivée en Chanaan n’a pas été sans défis, car la terre était déjà peuplée par d’autres civilisations. Malgré ces obstacles, les Israélites ont persisté, guidés par des figures telles que Josué et les juges, cherchant à établir leur place dans cette nouvelle terre et à se maintenir unis.

Histoire – L’Exode

La règle établie par Moïse était pourtant chose trop nouvelle pour que les Israélites l’adoptassent sans restriction. Il y eut quelques velléités de révolte. Malgré tout, ils continuèrent à progresser vers la terre de Chanaan. Conduits par Moïse, ils errèrent plusieurs années à travers les solitudes de la presqu’île de Sinaï. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce ne fut pas du temps perdu.

Pendant cette période, la religion prêchée par le grand législateur s’enracina dans les âmes. La foi des Israélites devint si forte qu’ils reçurent enfin la récompense de leurs peines : ils atteignirent la terre de Chanaan. Moïse, lui, mourut juste avant. Sa disparition porta un rude coup aux Israélites qui, privés de guide, se sentirent brusquement désemparés.

Et puis, cette terre de Chanaan dont ils avaient tant rêvé était déjà occupée par d’autres peuples. Elle était du reste peu étendue, puisqu’elle n’englobait que la portion de territoire comprise entre la Méditerranée, le Jourdain et la mer Morte. En outre, son aspect n’avait rien de prometteur. Ce n’était que chaînes de montagnes désolées et basses terres sèches et brûlantes. Au nombre des populations déjà installées se trouvaient les Chananéens.

C’est eux qui donnèrent son nom au pays. Ils avaient bâti plusieurs grandes villes et de solides forteresses. Les Chananéens établis sur la côte étaient connus sous le nom de Phéniciens. Leurs ports de commerce étaient parmi les plus prospères de la Méditerranée. Autour de la terre de Chanaan vivaient d’autres tribus, proches parentes des Israélites. Hélas ! aucun des premiers occupants, aucun de leurs voisins ne vit d’un bon œil l’arrivée du peuple de Moïse.

Les Israélites, cependant, eurent la chance de trouver très vite un nouveau guide en la personne de Josué. Josué était non seulement un disciple de Moïse, mais aussi un excellent soldat. Après avoir fait franchir le Jourdain à son peuple, il remporta sa première victoire en terre promise en s’emparant de la ville fortifiée de Jéricho. Ce succès rendit courage aux Israélites.

Ils entreprirent la conquête d’autres cités. Leur lutte dura des années et des années. Avec le temps, et lorsqu’ils furent à peu près installés, les Israélites se divisèrent et leur rêve d’une nation unie commença à s’estomper. Ils adoptèrent les mœurs des Chananéens, plus évolués qu’eux, qui utilisaient des outils solides et des armes judicieusement façonnées, qui travaillaient les métaux et pratiquaient une irrigation intelligente.

Les Chananéens employaient même une nouvelle écriture, dans laquelle un nombre relativement restreint de signes correspondait à une grande quantité de sons. Les Israélites puisèrent parmi ces signes et s’en firent un alphabet. Après la mort de Josué, aucun guide ne se montra assez énergique pour prendre en main les tribus dispersées. Les nouveaux chefs surgissaient à l’improviste, d’une tribu ou d’une autre, le plus souvent à l’occasion d’un conflit, mais ils ne se maintenaient jamais longtemps.

Ces chefs, appelés à rendre la justice au sein de leur peuple et à trancher les différends qui opposaient les tribus entre elles, reçurent de ce fait le nom de juges.

Les pires ennemis du peuple d’Israël étaient les Philistins. Peuple non sémite de la Méditerranée orientale, ils s’étaient fixés dans la plaine côtière, entre l’Égypte et les ports phéniciens.

L’un des juges israélites, Samson, de célèbre mémoire, remporta bien quelques succès sur eux. Mais cela ne dura guère et le malheureux succomba. Les Philistins, au bout du compte, réussirent à contrôler toute la Palestine. Une fois de plus, les Israélites firent vœu pour que le Ciel leur envoyât un chef digne de ce nom. Ils pensèrent bien à choisir Samuel, un digne homme, respecté par tous, mais fort incapable de les guider au combat.

Samuel leur donna un sage conseil : « Cessez d’adorer les dieux chananéens, leur dit-il, et renouez avec la foi en Jahvé ! » Les Israélites l’écoutèrent et lui obéirent. Cela leur procura un semblant d’unité. Mais il leur manquait toujours la poigne d’un véritable chef pour les diriger.

C’est alors, comme cela se produit souvent, qu’un homme surgit de la foule ! Il s’appelait Saül. À la tête de sa tribu, il vainquit quelques voisins trop turbulents. Ses victoires rendirent courage aux Israélites : ils nommèrent Saül roi de l’ensemble des tribus. Les Philistins commencèrent à battre en retraite. Plus que jamais, les Israélites firent bloc autour de Saül.

Cependant, leur chef ne leur donnait pas entière satisfaction. C’était un homme simple, un peu rude, qui avait coutume de tenir conseil dans un champ, à l’ombre d’un arbre. Par la suite, au fur et à mesure qu’il remportait des victoires, sa simplicité fit place à un orgueil grandissant.

De plus, son humeur devint changeante. On ne savait jamais ce qu’il avait dans la tête. Aussi, à la longue, les Israélites se prirent à regretter leur choix.

Conclusion de l'article:

L’histoire des Israélites, depuis l’exode d’Égypte jusqu’à l’établissement de la royauté sous Saül, est marquée par un mélange de foi, de conflits et de luttes pour l’indépendance. Malgré les obstacles rencontrés, leur désir de trouver une terre où ils pourraient vivre selon leurs croyances les a guidés à travers des décennies d’incertitude et de tumulte. Les récits de Moïse, Josué, des juges et de Saül illustrent la résilience du peuple d’Israël et sa quête d’identité et de stabilité dans une région tumultueuse.

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre l’histoir des êtres humains et leurs civilisations. Pour plus d’articles sur l’histoir et les civilisations ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.