Histoire – Philippe de Macédoine

Histoire – Philippe de Macédoine

Philippe de Macédoine

Avant de commencer cet article qui vise comme sujet : « Philippe de Macédoine», il est très préférable de savoir que l’exploration du passé humain nous plonge au cœur même de l’histoire, l’anthropololie et d’autres sciences, révélant les mystères et les triomphes de notre passé ancestral.

Résumé de l'article:

Au IVe siècle avant Jésus-Christ, la Macédoine, longtemps méprisée par les Grecs, émergeait sous le règne de Philippe, père d’Alexandre le Grand. Ayant vécu en otage en Grèce, Philippe s’était imprégné de la culture hellénique et avait transformé son royaume en une puissance militaire redoutable. Pendant ce temps, la Grèce, affaiblie par des conflits internes, était confrontée à la menace perse. Philippe, se présentant comme un allié, marchait vers la Grèce avec ses troupes, promettant une alliance contre les Perses. Cette période tumultueuse annonçait l’avènement d’une ère de conquête et de bouleversements historiques.

Histoire – Philippe de Macédoine

À l’époque, la Macédoine était un royaume auquel les peuples civilisés commençaient tout juste à s’intéresser. Les Grecs prétendaient que c’était un pays de sauvages. Cela ne signifiait pas grand-chose, attendu que les Grecs traitaient de sauvage quiconque n’était pas grec. La Macédoine, cependant, était en pleine transformation. Le père d’Alexandre, le roi Philippe, avait passé sa jeunesse en Grèce… comme otage. Or, en dépit des circonstances, il s’était passionnément attaché à ce pays. Il avait étudié sa langue ainsi que les mœurs de ses habitants.

Mais il avait aussi entendu les Grecs se gausser de ses compatriotes. Une fois rendu à la liberté et devenu roi de son pays, Philippe décida de transformer la Macédoine tant et si bien que personne, à l’aventur, ne songerait à s’en moquer. De ses paysans, il fit des soldats bien entraînés, et agrandit son royaume à l’est, à l’ouest, et au nord, du Danube à l’Hellespont. Après quoi il revint en Grèce… avec son auréole de conquérant !

Dans l’intervalle, la Grèce, elle aussi, avait changé. Il y avait plus de cinquante ans à présent que Sparte avait battu Athènes et s’était proclamée à sa place « protectrice » de toute la Grèce. Le conseil que les Spartiates payaient pour gouverner Athènes s’imposait par le meurtre et s’enrichissait par le vol. Ailleurs, c’était pire. Là-dessus, le roi de Perse chercha une méchante querelle à Sparte. Il fut vainqueur et raffla toutes les cités grecques d’Asie Mineure.

Du coup, la Grèce entière se révolta contre Sparte. Thèbes, importante cité du nord, fut la première à lui déclarer la guerre. Un sérieux engagement mit les adversaires aux prises. La victoire ne se déclarant ni pour les uns ni pour les autres, on proclama le match nul. Au reste, la nuit tombait et les combattants n’avaient nulle envie de continuer à se trucider dans les ténèbres. Au lendemain de cette grande bataille, personne n’eut le cœur d’attaquer.

Les choses en étaient là lorsque Philippe de Macédoine revint en Grèce… en ami, se hâta-t-il de proclamer. Mais il ne venait pas seul : ses troupes marchaient derrière lui ! Ce fut donc en toute amitié que Philippe enleva d’assaut quelques cités et conquit quelques terres, histoire de ne pas laisser ses soldats inactifs sans doute ! D’un autre côté, cet homme insaisissable aida les Thébains à secourir Delphes et à défendre les temples sacrés que menaçait une bande d’envahisseurs.

Cet acte lui valut la reconnaissance des prêtres et l’avantage de se proclamer… grec ! Dès lors, partout où il allait, le brave Philippe ne parlait que de son amour pour la Grèce et ses amis grecs. Son seul désir, prétendait-il, était de partir en guerre avec eux contre les Perses, en Asie Mineure. Il leur proposa même de se joindre à lui dans une nouvelle et puissante Ligue.

Conclusion de l'article:

L’ère du IVe siècle avant Jésus-Christ marque une période de transformation pour la Macédoine et la Grèce, sous l’impulsion de Philippe de Macédoine. Son désir d’unir les cités grecques contre la menace perse souligne les changements politiques et militaires de l’époque. L’arrivée de Philippe sur la scène politique grecque annonce une ère de conflits et d’alliances changeantes, préparant ainsi le terrain pour l’avènement d’Alexandre le Grand et l’expansion de son empire.

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre l’histoir des êtres humains et leurs civilisations. Pour plus d’articles sur l’histoir et les civilisations ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.