Histoire – Xénophon le Général

Histoire – Xénophon le Général

Xénophon le Général

Avant de commencer cet article qui vise comme sujet : « Xénophon le Général », il est très préférable de savoir que l’exploration du passé humain nous plonge au cœur même de l’histoire, l’anthropololie et d’autres sciences, révélant les mystères et les triomphes de notre passé ancestral.

Résumé de l'article:

Ce text captivant des Dix Mille, une troupe de soldats grecs dans l’Antiquité, révèle les défis de la guerre et les rebondissements de la destinée. Menés par Xénophon à travers des péripéties dramatiques, ces guerriers témoignent de la ténacité humaine face à l’adversité. Leur histoire, imprégnée de courage et de survie, révèle les profondes complexités de la condition humaine et les liens indéfectibles de la camaraderie au sein de l’armée. Plongeons dans le récit envoûtant de ces hommes qui ont bravé l’inconnu pour retrouver leur terre promise.

Histoire – Xénophon le Général

Le roi de Perse comptait bien que les Dix Mille, découragés, se rendraient. C’était mal connaître les Grecs! Après une première journée de confusion, la troupe se reprit… et procéda à l’élection d’un nouveau général. Celui-ci, Xénophon, était un jeune Athénien qui avait servi d’aide de camp à l’un des officiers morts. Quatre mois durant, il guida la retraite des Dix Mille à travers un désert de montagnes tandis que la cavalerie perse harcelait les fuyards dont le vent glacé perçait les vêtements.

Les malheureux n’avaient d’autre nourriture que celle qu’ils pouvaient se procurer par des coups de main contre les forteresses isolées des tribus montagnardes. Petit à petit, ils abandonnaient leur équipement et le butin gagné dans les batailles. Leur seule idée, désormais, était de ménager leurs forces et de survivre.

Or, un jour où l’armée fatiguée se hissait péniblement au sommet d’un mont abrupt, les hommes qui formaient l’avant-garde se mirent à pousser des cris. Xénophon, croyant qu’il s’agissait d’une embuscade, se précipita en tête de la colonne… et s’exclama à son tour. Il avait devant lui, non pas des soldats ennemis mais, au-delà des champs qui s’étendaient à leurs pieds, un miroitement plein de promesses. “La mer!”, répétaient les soldats. “La mer!” Pour un Grec, la mer, c’était déjà la patrie retrouvée. La longue retraite était terminée.

Lorsque Xénophon eut ramené tous ses soldats à bon port, il abandonna son commandement, mais ne rentra pas lui-même chez lui : Athènes l’avait banni et ses concitoyens ne l’invitèrent pas à revenir. Les Spartiates furent plus généreux… ou plus astucieux. Ils offrirent au jeune général un beau domaine dans le Péloponnèse : il s’agissait d’une terre de rapport, agrémentée de prés, d’un cours d’eau poissonneux et de collines boisées. Xénophon, qui adorait pêcher et chasser, accepta avec joie le cadeau des Spartiates.

Troquant son rôle de général contre celui d’un gentilhomme fermier, il se fit construire une maison spécialement conçue pour recevoir le soleil tout au long de l’année, fit planter dans son verger les arbres fruitiers les plus variés et s’installa dans sa confortable résidence, bien décidé à en profiter.

Le matin, Xénophon, suivi de sa meute, courait les bois, en quête de gibier. Et dans l’après-midi, histoire d’exercer son esprit après avoir fatigué son corps, il travaillait à écrire un livre narrant la fabuleuse épopée des Dix Mille… et montrant le meilleur côté du splendide univers des Grecs. Il vantait d’autant plus ce monde merveilleux que lui-même et ses soldats avaient bien failli ne jamais le revoir. Son livre – l’Anabase – est donc un livre agréable, consacré à des évocations agréables, encore qu’il soit parfois un peu lourd, comme l’était l’auteur lui-même.

Xénophon, donc, devenu gentilhomme campagnard, tirait orgueil de son magnifique verger et prenait plaisir à recevoir les amis qui venaient de temps en temps passer auprès de lui, bien au calme, une semaine de détente. Tous les quatre ans, une foule véritable envahissait sa demeure. Ses invités, venus des différentes régions de la Grèce, se proposaient d’assister aux jeux qui se déroulaient à Olympie, à deux pas de la résidence de Xénophon.

Les visiteurs lâchaient leurs chevaux dans les prés de leur hôte, campaient dans le verger et, au matin, partaient de bonne heure pour se joindre à la foule des spectateurs avides de voir les compétitions sportives qui défrayaient la chronique du temps.

À Olympie, une ville de tentes surgissait tous les quatre ans à la même époque, autour des temples et du stade. Chaque cité aménageait un camp pour ses athlètes et leurs entraîneurs. Ces camps comportaient des tentes-réfectoires, des gymnases… et aussi une longue rangée de petites baraques où l’on vendait un peu de tout. On y rencontrait des mendiants, des diseurs de bonne aventure et même des érudits qui montraient leur savoir aux milliers de visiteurs attirés par les Jeux.

En la circonstance, toute querelle était interdite entre cités ou entre particuliers. Rien ne devait gâter la solennité de ces joutes sportives. Une trêve d’un mois était prévue pour que les athlètes obligés de traverser un territoire ennemi pussent venir à Olympie. Aucune cité ne se risqua jamais à rompre pareille trêve. Les Jeux Olympiques étaient sacrés!

Conclusion de l'article:

L’épopée des Dix Mille, narrée avec éloquence par Xénophon, se termine sur une note de résilience et de rédemption. Alors que les guerriers affrontent les rigueurs de la retraite, leur détermination à survivre les guide jusqu’à la mer, symbole de retour à la patrie. Leur courage et leur endurance inspirent, tandis que Xénophon lui-même trouve la paix dans une nouvelle vie, loin des champs de bataille. Ainsi, leur histoire continue de résonner à travers les âges, témoignant de la force de l’esprit humain face à l’adversité.

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre l’histoir des êtres humains et leurs civilisations. Pour plus d’articles sur l’histoir et les civilisations ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.