Histoire – Xerxès et la Fin de l’Empire Perse

Histoire – Xerxès et la Fin de l’Empire Perse

Xerxès et la Fin de l'Empire Perse

Avant de commencer cet article qui vise comme sujet : « Xerxès et la Fin de l’Empire Perse », il est très préférable de savoir que l’exploration du passé humain nous plonge au cœur même de l’histoire, l’anthropololie et d’autres sciences, révélant les mystères et les triomphes de notre passé ancestral.

Résumé de l'article:

La chute de l’Empire perse, marqué par la défaite à la bataille de Salamine, symbolise la fin d’une époque glorieuse pour les Perses. Xerxès, successeur de Darius, échoue à consolider les conquêtes de son père, subissant une série de revers militaires et politiques. Malgré ses tentatives de redorer le blason de l’empire par des constructions colossales, la perte de contrôle et les révoltes internes marquent le début de l’anarchie. La faiblesse de la dynastie achéménide atteint son paroxysme sous Artaxerxès II et se termine par la conquête d’Alexandre le Grand, mettant fin à des siècles de domination perse.

Histoire – Xerxès et la Fin de l’Empire Perse

À présent, seule la flotte grecque faisait obstacle à la victoire définitive des Perses. Assis sur un trône improvisé, Xerxès s’apprêta à contempler, du rivage, un spectacle qui devait marquer une date dans l’histoire : la bataille de Salamine. Hélas ! son espoir fut cruellement déçu. Thémistocle infligea une terrible défaite aux Perses et anéantit leur flotte. Xerxès – on le comprend un peu – se mit dans une colère effroyable.

Il ne parvint à se calmer qu’après avoir ordonné l’exécution de son grand amiral. La plupart des autres chefs de la flotte perse s’enfuirent sur les vaisseaux qui leur restaient. Xerxès, pour le coup, faillit avoir une attaque. Furieux, il rentra chez lui, laissant une partie de son armée en Grèce. L’été suivant, cette même armée, décidément peu chanceuse, essuya un nouvel et sanglant échec à Platées.

Simultanément, la flotte grecque battait les Perses au large des côtes turques. Les Grecs récupérèrent leurs comptoirs de Turquie ainsi que leurs villes d’Europe, contrôlées jusqu’alors par leurs ennemis. L’Empire perse eut bien du mal à digérer tant de cruels affronts.

Pour se consoler, Xerxès fit édifier des constructions colossales à Suse et à Persépolis. Chacun se distrairait selon ses moyens. En 465 avant Jésus-Christ, cette distraction même prit fin : Xerxès fut assassiné. Ce fait divers de l’époque eut des répercussions de taille : il inaugurait une période d’anarchie qui, longtemps, devait troubler l’empire. Les satrapes commencèrent à se rebeller contre l’autorité des empereurs.

L’Égypte se révolta et reconquit sa liberté. La Perse dut se lancer dans une série de guerres contre Athènes et Sparte. Il lui arriva bien aussi de conclure des alliances, mais celles-ci ne duraient jamais longtemps. Bref, il manquait aux Perses la poigne d’un dirigeant énergique. Les fringants archers montés de la garde royale n’étaient plus là pour aider à la victoire finale. Une autre puissance les avait remplacés : les belles pièces d’or brillantes qui corrompaient villes et armées et les poussaient à se combattre.

La faiblesse de l’Empire perse se trouvait en quelque sorte illustrée par ce qui se passait au sein même de la famille royale. Ce n’étaient que complots et assassinats. En 359 avant Jésus-Christ, Artaxerxès II prit le pouvoir. Durant quelque temps, on put croire qu’il allait rendre à l’empire son ancienne splendeur. Il reconquit en effet l’Égypte et plusieurs autres provinces. Mais Artaxerxès, qui n’avait pas hésité à tuer pour régner, fut lui-même empoisonné, et cela juste au moment où Philippe de Macédoine prenait la Grèce sous sa tutelle.

Philippe prépara une vaste expédition contre les Perses mais ce fut son fils, Alexandre, qui les vainquit en définitive. L’une après l’autre, les grandes cités perses tombèrent, y compris Persépolis qui fut brûlée. Darius II, dernier roi de la dynastie, dut s’enfuir devant Alexandre. Mais il n’alla pas loin : ses soldats se chargèrent d’arrêter son élan en le tuant de leurs propres mains.

Alexandre, malheureusement pour lui, ne vécut pas assez vieux pour voir se réaliser son rêve : un vaste et solide royaume unissant la Grèce et la Perse. Après sa mort, ses généraux, aussi égoïstes qu’ils étaient, se disputèrent l’Empire perse. C’était la fin d’une nation qui avait eu son heure – ou plutôt ses siècles – de gloire.

Conclusion de l'article:

La dynastie achéménide, autrefois puissante et prospère, voit son déclin s’accélérer après les échecs militaires de Xerxès et les troubles internes qui suivent. Les rébellions des satrapes et la perte de provinces clés, comme l’Égypte, affaiblissent l’empire. Artaxerxès II tente de redresser la situation, mais ses efforts sont anéantis par les conflits internes et l’arrivée d’Alexandre le Grand. La conquête rapide et décisive d’Alexandre met fin à l’Empire perse, et la mort prématurée d’Alexandre empêche la réalisation de son rêve d’unir la Grèce et la Perse. Ainsi, l’empire achéménide s’effondre, laissant derrière lui une riche histoire de grandeur et de déclin.

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre l’histoir des êtres humains et leurs civilisations. Pour plus d’articles sur l’histoir et les civilisations ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.