La céramique romaine

La céramique romaine

La céramique romaine

Dans cet article nous allons voir: “La céramique romaine“, la plus blanche et la plus fine, la plus délicate et la plus précieuse des céramiques. 

La céramique romaine

Les anciens Romains passèrent le plus clair de leur temps à guerroyer contre les populations voisines pour étendre leur domination, et à lutter en révoltes intestines pour consolider leur puissance politique et leurs institutions. Leur sens réaliste par excellence limita leur désir de créer un art personnel, ils copièrent et imitèrent très vite les arts les plus remarquables des populations asservies.

Tout d’abord, les Etrusques, qui par ce phénomène continuèrent à survivre dans la culture romaine; en effet, à l’inverse des Grecs, les Romains copiaient la réalité, avec les mêmes défauts, la même décrépitude, les vices, la corruption, phénomènes tellement ostensibles de la statuaire romaine; alors qu’en fait- par essence – il s’agissait bien de l’héritage étrusque.

À la suite des guerres puniques, les Grecs, nombreux alliés des Carthaginois, furent faits prisonniers par les Romains. Ces captifs furent installés à Arezzo, en Toscane, où les Romains leur permirent de continuer à exercer leur art de la céramique. Ainsi naquit vers 200 avant J.-C. la céramique romano-arétine, fortement influencée par le style des vases grecs. Cette période coïncide avec l’apogée de l’expansion territoriale romaine, marquée par l’utilisation répandue de la « terra sigillata » ou terre scellée dans tout l’empire. 

Cette technique, héritée des Grecs, avait évolué pour devenir un élément essentiel de l’art céramique romain, marquant une période où la fusion des influences artistiques a donné naissance à une expression unique et raffinée. La céramique romano-arétine témoigne ainsi de la capacité des Romains à assimiler et à sublimer les traditions artistiques grecques, créant une forme d’expression propre à leur époque de grandeur et d’expansion.

La terre sigillée, un art pratique et esthétique utilisé à table, consistait en une céramique décorée par des moules en forme de sceau. Ces moules, tels des négatifs gravés en creux, étaient appliqués sur la céramique fraîche, reproduisant des bordures complexes, des motifs entrelacés et des scènes significatives. Une fois décorées, les pièces étaient ensuite revêtues d’une couche lumineuse de couleur, souvent rouge corail ou verte, ajoutant éclat et élégance. L’art de la terre sigillée s’est répandu, trouvant des émules dans les Gaules, la péninsule ibérique et à travers l’empire, témoignant de son attrait universel et de son influence artistique.

La terra sigillita fut imitée dans les Gaules, dans la péninsule ibérique et dans presque toutes les provinces de l’empire.

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre la céramique. Pour plus d’articles sur la céramique ou sur d’autres thèmes scientifiques, veuillez consulter la page d’accueil.