La chasse chez les Eskimos

La chasse chez les Eskimos

La chasse chez les Eskimos

Dans cet article nous allons voir: “La chasse chez les Eskimos”, pôles Nord et Sud : Extrêmes glacés, secrets climatiques, explorations périlleuses.

La chasse chez les Eskimos

La chasse est pour eux une seconde nature et vous allez voir quelle habileté ils déploient dans cette activité qui a longtemps occupé la majeure partie de leur vie.

La chasse en kayak

L’été, les Eskimos chassent le phoque en kayak, hier avec un harpon, aujourd’hui avec un fusil. Mais il faut faire vite, car si la bête est tuée, elle risque de couler et de disparaître ou, si elle n’est que blessée, de s’enfuir. C’est pourquoi les Eskimos tirent le phoque de très près pour pouvoir le harponner aussitôt. 

La pointe reste fichée dans le corps de l’animal qui, soit en coulant, soit en fuyant, entraîne derrière lui une longue courroie. Au bout de celle-ci se trouve une peau de phoque gonflée comme un ballon, ce qui permet de le retrouver. A l’avant du kayak, on tend un petit écran en tissu blanc qui cache le chasseur et le phoque prend le tout pour une glace dérivante ! En hiver, la chasse est bien différente.

La chasse au trou de respiration

Le phoque étant un mammifère comme vous et moi, il doit respirer de l’air, sinon il se noierait. C’est pourquoi en hiver, quand la glace se forme sur la mer, il entretient avec ses griffes un trou par lequel il respire. La chasse au trou de respiration se pratique donc de la façon suivante : l’Eskimo s’assied sur un petit traîneau au bord du trou qu’il a repéré. Il y plonge une baguette, fine comme un crayon. Quand le phoque vient respirer, il pousse du bout du museau ce bâtonnet et se retrouve, harponné !

Vous imaginez la patience et la résistance au froid qu’il faut déployer pour attendre que le phoque daigne montrer le bout de son nez I Parfois des heures ! Une fois harponné, l’animal fuit sous la glace, entraînant avec lui la longue courroie qui est reliée à la pointe du harpon. Il s’ensuit une lutte violente qui peut durer très longtemps… jusqu’à ce que le phoque, épuisé, puisse être remonté, en surface.

Hier et aujourd'hui

Autrefois, la chasse d’hiver se pratiquait de façon très pittoresque : le chasseur se déguisait en phoque ! Il s’habillait des pieds à la tête de peaux de phoque tannées brun foncé et il avançait vers sa proie en rampant sur la glace, en grognant et en se grattant – comme font les phoques – jusqu’à ce qu’il soit à la bonne distance pour lancer son harpon.

Cette chasse se pratique encore de nos jours, mais avec un fusil.

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le monde des oiseaux. Pour plus d’articles sur les oiseaux ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.