La corneille Noire

La corneille Noire

La corneille Noire

Le male de la corneille Noire

Bref contexte

La corneille Noire est un oiseau connue en ornithologie sous le nom: Corvus Corone. Et l’oiseau appartient à la famille des Corvidae qui appartient elle aussi a l’ordre des Pisseriformes. Cette étude couvre toutes les parties nécessaires de l’ornithologie afin de connaître tous les détails de cette famille.

Apparence et comportement

Long : 42-47 cm ; aile pliée : 30-35 cm ; env : 91-102 cm ; queue : 175-203 mm ; bec : 37 mm. Poids : 460-580 g.

Adultes : tête et corps entièrement noir à reflets bleutés ou verdâtres ; œil, bec et pattes noirs.

Tout le monde connaît la corneille, cet oiseau noir de jais, souvent appelé corbeau. Il est vrai qu’avec un pareil plumage, elle ne passe guère inaperçue. Volontiers solitaire ou en couple, elle ne se joint à d’autres congénères qu’à l’occasion d’un festin. Elle ne forme donc pas de grands rassemblements, au contraire du corbeau freux dont les immatures ont la même silhouette.

La corneille Noire

La femelle de la corneille Noire

La corneille noire aime les secteurs semi boisés oŭ alternent haies et bosquets, les régions de cultures polyvalentes, évitant les plaines désertiques et les vastes massifs forestiers. Elle occupe en ville les grands parcs et se plait aussi au bord de la mer oŭ les ressources alimentaires sont abondantes. Méfiante, elle ne se laisse guère observer.

Échantillons de la voix de l'oiseau

Lancés par séries de trois ou quatre avec un balancement de la tête, les « kroa-kroa-kroa » puissants et portant très loin, sont les manifestions vocales les plus connues de l’espèce. D’autres cris plus doux et parfois presque mélodieux peuvent être entendus dans l’intimité, sans parler des talents d’imitation de l’oiseau.

L'alimentation

S’adaptant à toutes les situations, la corneille noire se régale de tout ce qu’elle trouve de comestible. Typiquement omnivore, elle se nourrit de graines de fruits et de légumes, le règne animal lui fournissant aussi une grande partie de son régime. Les gros insectes, les vers, les mollusques et parfois les poissons sont inscris en bonne place au menu de l’espèce qui n’épargne pas les œufs et les poussins d’autres animaux surtout lorsque, dérangés par l’homme, ceux-ci abandonnent momentanément leurs couvées. Les petits mammifères et les oiseaux en mauvais état physique sont également consommés par la corneille noire qui fréquente volontiers les dépôts d’ordures ou recherche sa pitance sur les plages.

Les œufs de la corneille Noire

Les œufs de la corneille Noire

Reproduction

Uni pour la vie, le couple commence à bâtir son nid dès la seconde quinzaine de mars. S’installant d’habitudes assez haut dans un arbre, plus volontiers dans les branches inaccessibles que le long du tronc, la corneille noire aime à disposer d’une large visibilité. Aussi préfère-t-elle s’établir dans les haies, les bosquets et les lisières, plutôt qu’au cœur des massifs boisés oŭ les arbres sont pourtant plus grands. L’édifice est construit par les deux adultes qui érigent d’abord une solide assiette de branche morte, de mousse et de terre, l’intérieur de l’ouvrage étant garni de laine, de crin, et de poils.

La ponte a lieu début avril et se compose de 5 œufs. Fond bleuté à verdâtre taché de vert, de gris et de brun noir. Moyennes : 30 x 40 mm ; poids : 20 g. l’incubation, assurée par la femelle seule, se prolonge pendant 18 jours. La mère reste au nid une semaine encore après l’éclosion des poussins, la famille étant alors ravitaillée par le mâle. Ensuite les petits sont approvisionnés par les deux adultes. A l’age de 1 mois, les jeunes quittent le nid et sont émancipés par après.

Migration

Bien que quelques apparitions hivernales soient observées ici ou là, la corneille noire reste très attachée à sa région durant toute l’année, les mouvements locaux étant peut-être dus aux jeunes oiseaux seulement.

Distribution

La corneille noire se reproduit dans les îles Britanniques et du Portugal à l’Allemagne. Plus à l’est, elle est remplacée par la corneille mantelée, puis réapparaît de nouveau de la mer d’Aral au Pacifique. En France, elle ne fait défaut qu’en Corse et en région méditerranéenne.

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le comportement des oiseaux. Pour plus d’articles sur le monde des oiseaux en particulier et sur le monde animal en général, veuillez consulter la classification des animaux

Articles récents