La disparition du Diplodocus

La disparition du Diplodocus

La disparition du Diplodocus

Dans cet article nous allons voir: “La disparition du Diplodocus”, la Terre, notre unique foyer dans l’immensité cosmique, offre un équilibre unique propice à la vie et à la diversité.

La disparition du Diplodocus

L’histoire des fossiles est dominée par l’apparition sur la Terre de reptiles énormes : les Dinosauriens. Dominée, c’est le cas de le dire, quand il s’agit de bestioles qui brouteraient aisément les géraniums fleurissant aux balcons d’un troisième étage. Les Diplodocus font partie d’un groupe de reptiles: les Dinosauriens (cela veut dire terribles lézards), qui peuplèrent la Terre entière. Outre qu’ils étaient prolifiques et très diversifiés, ils étaient atteints d’un gigantisme remarquable.

On les divise en deux catégories : les carnivores, qui marchaient sur leurs pattes postérieures, telle Tyranosaure, et les herbivores, plantés sur quatre robustes piliers. Cependant, quelques carnivores changèrent de régime et devinrent des herbivores bipèdes.

Les Dinosauriens herbivores fournirent les plus grandes espèces terrestres qui vécurent jamais. Le Diplodocus était le plus grand de ces reptiles. Il mesurait 30 m de long.

Au bout de son cou démesuré s’élevait une tête minuscule, avec un orifice unique à la place des narines. Il vivait dans les marécages dont l’eau soutenait son énorme masse. Pour entretenir ce corps gigantesque, il lui fallait avaler une très grande quantité de nourriture, et comme ses dents étaient petites et ses mâchoires très faibles, il lui fallait des substances très riches. A peine s’il devait pouvoir brouter. Il en était de même pour son cousin, le Brontosaure, qui. Avec ses 30 tonnes, détient le record du plus grand animal terrestre ayant jamais vécu en dehors de la mer.

Comment ces animaux ont-ils disparu après avoir atteint un développement aussi extraordinaire?

On a beaucoup parlé de I’extinction des Dinosauriens. Elle ne fut pas aussi rapide qu’on l’imagine en général. Elle se produisit en deux fois. La première extinction, relativement restreinte, dura 5 millions d’années environ. La seconde, qui est appelée la grande extinction, s’étala sur 10 millions d’années. Il aura donc fallu 15 millions d’années pour venir à bout de ces « terribles lézards ». Les changements de climats sont le plus souvent incriminés.

Les reptiles sont très sensibles aux variations de température. Comme tous les animaux dont le sang a la température du milieu dans lequel ils vivent, leur marge d’activité est restreinte. Quelques degrés seulement séparent la phase d’activité de la léthargie par refroidissement ou de l’insolation. La production des oeufs est grandement perturbée par une très petite élévation ou diminution de température Bien qu’il ne se soit pas produit de très grands changements dans les climats terrestres, la simple accentuation des différences saisonnières a pu être fatale à ces animaux. Un excès de chaleur diminua leur fertilité. Un excès de froid atténua leur résistance.

Certains spécialistes ont aussi pensé que leur gigantisme avait été la cause de leur anéantissement. Une nourriture particulièrement favorable, une activité démesurée de l’hypophyse, la glande de la croissance, et ces animaux se seraient trouvés en déséquilibre précaire avec leur environnement. Quand la nourriture se fit plus rare, les désordres glandulaires ne furent plus compensés et ils dépérirent.

Toujours est-il que les Diplodocus et tous leurs cousins disparurent entièrement de la surface terrestre. Ils ne surent pas s’adapter à de nouvelles conditions de vie. Le manque de faculté d’adaptation étant la pire des choses qui puissent arriver à un groupe d’être vivants, ces k terribles lézards » laissèrent la place aux mammifères qui, comme ils l’avaient fait, conquirent à leur tour l’eau, la terre et l’air.

Le monde des Diplodocus n’est pas le nôtre, ils n’y ont pas leur place.

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre notre monde “la Terre”. Pour plus d’articles sur la Terre ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.