La Fauvette à tête noire

La Fauvette à tête noire

La fauvette à tête noire male

Le male de la Fauvette à tête noire

Bref contexte

La Fauvette à tête noire est un oiseau connue en ornithologie sous le nom: Sylvia Africapilla. Et l’oiseau appartient à la famille des Motacllidés qui appartient elle aussi à l’ordre des Pisseriformes. Cette étude couvre toutes les parties nécessaires de l’ornithologie afin de connaître tous les détails de cette famille.

Apparence et comportement

Long : 14 cm ; aile pliée : 68-81 mm ; env : 23 cm ; queue : 57-65 mm ; bec : 13 mm. Poids : 20 g.

Mâle : calotte noire ; dessus gris brun olive ; nuque, reste de la tête et poitrine gris cendré ; ventre blanc sale ; flancs teintés de gris jaunâtre ; bec noir ; œil brun rouge ; pattes grises.

Femelle : calotte brun roux ; dessus plus sombre.

Comme la plupart des sylviidés, la fauvette à tête noire ne brille guère par son plumage. Ici sont de rigueur le brun olivâtre, le gris et le blanc pâle sur lesquels parviennent à se détacher la calotte noire du mâle, et celle, roussâtre de la femelle. A la modestie de son plumage, la fauvette à tête noire joint celle du comportement et es habitudes. En effet, bien qu’elle atteigne souvent les arbres au cours de ses déplacements quotidiens, elle répugne à se montrer au grand jour.

La femelle de la Fauvette à tête noire

La femelle de la Fauvette à tête noire

C’est à l’abri du fouillis ombragé des ronciers, dans les coupes reconquises par les jeunes arbustes, les haies, les ronciers et les parcs que l’espèce est le plus à l’aise. Près des maisons, elle peut même s’installer dans les jardins, pourvu qu’ils conservent encore le petit coin de plantes sauvages et désordonnées qu’elle affectionne. C’est entre avril et juillet que le mâle est le plus loquace, l’intensité, la fréquence et la longueur de son chant allant en décroissant avec la saison.

Échantillons de la voix de l'oiseau

Préférant rester caché pendant qu’il s’exprime, l’oiseau émet une tirade sonore et flûtée, commençant par un gazouillis léger puis s’achevant par un flot de ‘tulitulitulitulit… ». En alerte, s’entendent aussi des  « tak-tak-tak » durs et nerveux.

L'alimentation

La fauvette à tête noire a besoin d’un régime équilibré pour survivre. Comme ses cousines, elle fait une grande consommation d’insectes, des chenilles, d’araignées et de vers. En été, elle se régale de fruit juteux, tandis qu’en hiver les baies lui permettent de subsister.

Les œufs de la Fauvette à tête noire

Les œufs de la Fauvette à tête noire

Reproduction

De retour en avril, les mâles s’installent dès leur arrivée. Devançant les femelles de quelques jours, ils en profitent pour ériger quelques ébauches de nid, mais le choix du site final revient aux femelles. Ce sont elles aussi qui, aidées ou non par leurs époux, dressent l’ouvrage définitif, coupe assez profonde, formée de tiges et de radicelles sèches, de mousse et d’éléments végétaux douillets. Le tout est bien caché dans la végétation, soit dans un arbuste à feuillage persistant, soit dans un roncier.

La ponte, constituée de 5 œufs se déroule de fin avril à mai. Fond grisâtre à gris ocre taché de gris et de brun. Moyenne : 14 x19 mm ; poids : 2 g. les 2 semaines d’incubation sont assurées par le couple, la garde de nuit étant à la charge de la femelle. Les poussins sont ravitaillés par le père et la mère. Ils quittent le nid à l’age de 10 jours et sont indépendants peu après.

Quand elle a lieu, la seconde ponte intervient en juin.

Migration

Si les fauvettes du sur de l’Europe se montrent sédentaires, celles du nord, du centre et de l’est désertent leur territoire à partir de septembre. E route vers les contrées ensoleillées, elles s’en vont hiverner en Afrique jusqu’à l’équateur, ou à l’est de la Méditerranée selon qu’elles sont originaires d’Europe occidentale ou viennent de Scandinavie et de l’est du continent.

Distribution

La fauvette à tête noir se reproduit en Europe, à l’exception de l’ouest de l’Irlande, de l’écosse et du nord de la Scandinavie. L’aire de nidification, occupée par plusieurs sous-espèces, couvre aussi les îles du Cap Vert, les Açores, l’Afrique du Nord, la Turquie et s’étend jusqu’à l’Oural.

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le monde des oiseaux. Pour plus d’articles sur les oiseaux en particulier ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.

Articles récents