La huppe Fasciée

La huppe Fasciée

Le male de la huppe Fasciée

Le male de la huppe Fasciée

Bref contexte

La huppe fasciée est connue en ornithologie sous le nom: Upupa epops. Et elle appartient à l’ordre des coraciadiformes. Cette étude couvre toutes les parties nécessaires de l’ornithologie afin de connaître tous les détails de l’oiseau.

Apparence et comportement

Long : 25 cm ; aile pliée : 137-153 mm ; env : 45 cm ; queue : 105 mm ; bec : 58 mm. Poids : 65 g.

Adultes : tête, cou et dessous roux, sauf au bas-ventre ; huppe plus foncée avec plumes terminées de blanc puis noir ; dessus noir largement rayé de blanc et de jaunatre ; queue noire barrée de blanc et de jaunâtre ; queue noire barrée de blanc ; bec brun ; œil noir ; pattes brunâtres.

Rompant avec es silhouettes habituelles, la huppe fasciée s’est voulue originale, tant par son allure que par l’éclat de sa livrée. Plus grande qu’un merle noir, assez courte sur pattes, elle arbore au bout d’un long cou un bec démesuré et, qui plus est, recourbé vers l’avant. Couronnant le tout, la tête est surmontée d’une huppe que l’oiseau déploie ou rétracte selon son humeur.

Enfin, pour écarter toute confusion possible, la huppe fasciée affiche un plumage extrêmement bariolé surtout quand les ailes étalées découvrent leur beau damier noir et blanc. A cela s’ajoute le comportement de cette espèce qui, relativement peu farouche, n’hésite par à traverser à découvert prés  et champs, de son vol ondulant. Sans être familière, la huppe fasciée ne craint pas de s’approcher des village et hameaux, surtout quand la campagne alentour lui offre les vergers, les vieux arbres et les haies qu’elle affectionne. En outre, elle s’installe dans les régions dégagées ou semi boisées et chaudes en général.

A partir d’avril et jusqu’en mai retentissent ici et là les « houhouhoup… houhouhoup… » Sourds, semblant même étouffés, mais portant loin.

La huppe Fasciée - Male à droite et femelle a gauche

La huppe Fasciée – Male à droite et femelle a gauche

Échantillons de la voix de l'oiseau

L'alimentation

Si la huppe fasciée aime se reposer à l’ombre du feuillage, c’est au sol qu’elle collecte sa nourriture. Dans la prairie, dans les friches ou en lisière des sous-bois, elle s’empare de quantité d’insectes tels que les hannetons, de chenilles, de mollusques et de vers.

Reproduction

Après les pariades marquées de chants et de poursuites, le couple cherche à se loger. Utilisant les cavités naturelles ou artificielles, c’est dans une vieille loge de pic ou d’autres trous d’arbres que la huppe fasciée élit domicile. Elle utilise aussi les nichoirs déposés à son intention, les vieux murs pierreux, et s’installe parfois dans les bâtisses.

La ponte, composée de 5 à 7 œufs est déposée en mai. Fond gris à gris verdâtre mat, nuancé de brun et de roussâtre. Moyenne : 18 x 26 mm ; poids : 4 g. les 16 jours d’incubation sont assurés par la femelle qui, ravitaillée avec assiduité par son époux, ne s’absente guère du nid que pour quelques instants par jour.

Les œufs de la huppe Fasciée

Les œufs de la huppe Fasciée

Migration

En août les huppes nous quittent discrètement. En route vers le sud, elles ne s’arrêtent qu’après le Sahara et descendent jusqu’à l’équateur.

Distribution

La huppe fasciée jouit d’une distribution cosmopolite. Plus rare au nord qu’au sud, ou même absente, l’espèce se reproduit de la péninsule ibérique au sud de la Suède, mais ne niche pas dans les îles Britanniques.

L’aire de répartition couvre également le nord de l’Afrique, l’Asie Mineure et s’étend jusqu’au nord des Indes et aux contreforts de la Mongolie. L’Égypte, l’Afrique, le reste des Indes, Madagascar et la Chine sont occupé par d’autres sous-espèces.

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le monde des oiseaux. Pour plus d’articles sur les oiseaux en particulier ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.

Articles récents