La mer recule-elle les côtes?

La mer recule-elle les côtes?

La mer recule-elle les côtes?

Oui de nous n’a pas été impressionné par le grondement et le fracas des vagues se brisant sur les roches, s’engouffrant dans les découpures de côtes abruptes. L’attaque par lamer des reliefs accidentés est spectaculaire. Même une eau relativement calme tourbillonne dans les goulets, creusant inlassablement la roche. Les hautes falaises calcaires sont particulièrement vulnérables à l’action d’usure, d’érosion, de lamer. Outre que Ie calcaire est une roche tendre, il est perméable et se dissout dans l’eau chargée de gaz carbonique.

Les vagues qui roulent des galets sapent Ies falaises à leur base, tandis que la pluie chargée de gaz carbonique de l’atmosphère les attaques en surface, provoquant des fissures. Des pans entiers de roches s’effondrent sous ce double travail de destruction. On dit alors que les falaises reculent. A la longue, les débris qui s’accumulent les protègent contre l’assaut des vagues.

Les falaises ne sont pas uniquement constituées de roches calcaires. Les couches argileuses consolidées par des galets et des quartiers de roches dures peuvent former aussi de petites falaises. L’érosion n’y provoque pas de cassures verticales, il ne s’y creuse pas de cavernes, mais les éboulements constituent des pentes très fortes.

La situation des villages construits sur les falaises peut être dangereuse. On surveille régulièrement les grandes cassures. Leur élargissement et leur approfondissement sont mesurés.

Enfin, assurer la couverture par une végétation soigneusement choisie est important.

Mais la mer, comme tous les agents d’érosion, n’a pas qu’une action destructrice. Les matériaux arrachés aux côtes abruptes, ceux qui lui sont apportés par les fleuves sont déposés soit sur les côtes basses, grâce aux courants côtiers formant des tombolos qui réunissent les îles à la terre. Soit lités en couches sédimentaires sur son fond. Si la mer fait « reculer » certaines côtes, c’est dans ses profondeurs que se construisent les montagnes.

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre notre monde La Terre. Pour plus d’articles sur la Terre particulier ou sur d’autres sujets, veuillez consulter la page d’accueil.

Articles récents