Le coke dans les hauts fourneaux

Le coke dans les hauts fourneaux

Le coke dans les hauts fourneaux

Dans cet article nous allons voir: “Le coke dans les hauts fourneaux”, L’énergie, source mystérieuse qui anime notre quotidien, recèle des secrets captivants. Des formes renouvelables aux technologies nucléaires, elle alimente notre monde moderne tout en présentant des défis complexes. Explorez les mystères de l’énergie et découvrez les clés de son avenir. Voici l’article “Le coke dans les hauts fourneaux”:

Le coke dans les hauts fourneaux

Comme son nom le suggère, le haut fourneau est un four immense ; s’il ne mesure guère plus de 16 mètres de diamètre, il peut dépasser 80 mètres de hauteur. On y fabrique la fonte, mélange de fer et de carbone d’où l’on tire les matériaux métalliques courants, fers et aciers, que l’industrie « lourde » transforme en rails, armatures de pont, poutres pour les bâtiments, tôles pour les voitures, etc.

Le minerai de fer, roche plus ou moins riche en fer (50 à 70 %), est lourd. Le combustible qui sert à le réduire doit en supporter des charges énormes. Le charbon naturel, facilement friable, se tasserait avant même d’être chauffé. Il lui serait impossible de supporter le poids de toutes ces couches superposées dans le ventre du fourneau. Voilà pourquoi on le transforme avant de s’en servir pour le rendre très dur.

Or, non pas en brûlant, mais en chauffant simplement, certains charbons naturels dits « gras », particulièrement riches en matières volatiles (18 à 30 %), durcissent entre 500 et 1 000 degrés, en quinze à vingt heures suivant leur qualité.

Ce sont ces charbons ainsi traités qui donnent le coke. Le coke est un matériau léger et poreux, un peu comme une pierre ponce : il laisse passer les gaz qui se dégagent lors de la réduction du minerai de fer. Il doit être extrêmement résistant, puisque la fonte doit pouvoir ruisseler sur lui sans le pénétrer. En outre, un bon charbon de cokéfaction doit gonfler en chauffant : il sera d’autant plus économique qu’il présentera un plus grand volume après traitement.

Sous l’action des gaz de combustion portés à 2 000 degrés, les couches alternées de coke et de minerai de fer qui bourrent le « ventre » du haut fourneau vont réagir : la fonte liquéfiée va descendre vers le « creuset ». Les ouvriers, habillés de vêtements protecteurs, masqués, ouvrent avec précaution un des « trous de coulée » situés au bas de ce creuset : une masse aveuglante s’en échappe dans une gerbe d’étincelles et des tourbillons de fumée noirâtre ; c’est la fonte incandescente. Elle s’écoule par une rigole qui la canalise vers des wagonnets prêts à la recevoir. Puis elle partira vers les ateliers de « sidérurgie ».

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre l’énergie et ses secrets. Pour plus d’articles sur l’énergie ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.