Le Goéland Argenté

Le Goéland Argenté

Le Goéland Argenté

Le Goéland Argenté

Bref contexte: Le Goéland Argenté

Le Goéland Argenté est un oiseau connue en ornithologie sous le nom: Larus argentatus. Et l’oiseau appartient à la famille des Laridae qui appartient elle aussi a l’ordre des Charadriiformes. Cette étude couvre toutes les parties nécessaires de l’ornithologie afin de connaître tous les détails des oiseaux.

Apparence et comportement: Le Goéland Argenté

Long. : 60 cm ; env. : 132 cm; poids : 875 g. Manteau gris bleuté ; tête, queue et corps blancs ; bout de I’aile noir avec « miroirs » blancs ; bec jaune ; angle mentonnier rouge orangé ; pattes rosées chez les individus de I’Atlantique, jaunes chez ceux de la Méditerranée. Paré d’une livrée sobre sans être terne, élégante et discrète, le goéland argenté a revêtu I’habit commun à de nombreux laridés. Bien bâti, possédant un bec droit, fort, incurvé au bout et pourvu d’un angle mentonnier saillant, l’oiseau dispose en outre d’ailes longues et souples, d’une queue mobile et de pattes robustes. 

Ainsi favorisé par la nature, I’argenté ne craint aucune discipline. Le vol, qu’il soit battu, plané ou ascendant en orbes majestueux, est toujours aisé et souple, l’oiseau étant capable de suivre les navires une nuit durant sans faiblir. Atterrissage et décollage s’effectuent dans les meilleures conditions possibles, à terre comme en mer. La marche et la nage ne présentent aucune difficulté, seule la plongée reste quelque peu problématique.

Enfin pour ce qui est de la voix, le goéland argenté n’est pas à plaindre non plus; grand bavard – c’est même I’un des oiseaux de mer les plus loquaces – il exprime sans retenue par des appels significatifs la moindre de ses humeurs ou commente avec verve les différentes situations rencontrées chaque jour. Ainsi le cri d’allégresse, exubérant et explosif « kiou – kiou – kiou … » salue-t-il le retour au nid du conjoint, tout autant qu’il signifie la joie d’être de l’oiseau, ou affirme la possession d’un territoire, à moins encore qu’il ne marque la fin d’un combat victorieux. D’autres manifestations vocales sont encore entendues, tels le miaulement bien connu « kiaou kiaou » et les « piiuuuuuu – piiuuuuuu » qu’émettent les jeunes toujours pressés par la faim.

Le Goéland Argenté

Le Goéland Argenté

Échantillons de cris: Le Goéland Argenté

L'alimentation: Le Goéland Argenté

Pour le goéland argenté, tout est bon. Poissons bien sûr, mais aussi mollusques, crustacés et annélides récoltés sur les plages. Les oeufs et poussins d’autres espèces entrent également dans la composition du menu d’été. le cannibalisme, exercé sur les nichées voisines est loin d’être négligeable, tandis que les déchets et tripailles, récoltés en mer derrière les chalutiers ou trouvés sur les dépôts d’ordures, jouent un rôle fondamental dans I’alimentation de certaines populations. Les cadavres de toutes sortes sont nettoyés consciencieusement: rats, lapins et taupes pris vivants, lombrics et graines diverses constituant souvent un apport important.

Le Goéland Argenté

Les œufs du Goéland Argenté

Reproduction: Le Goéland Argenté

Selon les lieux, I’arrivée des nicheurs se déroule entre novembre et janvier. Les couples sont unis pour la vie et, fidèle au site, chacun retrouve son territoire. Après les premières approches plutôt méfiantes, l’offrande d’une boulette de nourriture, régurgitée par le mâle à la femelle, célèbre les fiançailles officielles. Tout n’est pas aussi simple pourtant, de nombreuses querelles opposant les rivaux qui règlent leurs comptes en s’assenant de violents coups d’ailes. Quant aux jeunes adultes, c’est dans les « clubs » qu’ils se réunissent et font connaissance, les femelles célibataires étant d’habitude plus entreprenantes que leurs collègues masculins.

Souvent assez soigné et volumineux, composé de mousses, d’herbes sèches et d’algues, le nid est parfois représenté par une simple dépression arrondie dans le sable et négligemment garnie de quelques débris de végétaux secs. D’importance variable, la colonie s’installe tantôt sur une dune, dans une falaise ou sur un îlot tantôt dans les éboulis, sur l’île d’un lac côtier ou sur les bâtiments portuaires.

Déposée lin avril début mai, la ponte se compose de 3 œufs dont le fond varie du gris bleuté pâle au brun olive plus ou moins taché de brun noir ;moyenne: 48 x 70 mm ; poids : 80 g ; incubation : 26 jours. En duvet gris cendré à brun taché de noirâtre dessus, les poussins se fondent à merveille dans le biotope, le nid étant déserté un ou deux jours après l’éclosion. Pour inviter I’adulte à dégorger le produit de sa pêche, les petits picorent la tache rouge de I’angle mentonnier du bec nourricier. L’envol des jeunes se produit entre 6 et 7 semaines. 

Complètement différents de leurs aînés, ils portent alors une tenue brun gris mêlé de blanchâtre, à laquelle ils doivent leur nom de « grisards ». Le plumage définitif d’adulte est acquis pendant la quatrième année. Ayant pour toujours quitté la colonie, les immatures forment des groupes errants et, au gré de la nourriture disponible, commencent alors une vie de vagabondage et d’opportunisme.

Migration: Le Goéland Argenté

Plutôt sédentaires, les goélands argentés restent cantonnés tout I’hiver dans un rayon de 100 km autour de la colonie, quelques-uns seulement s’éloignant jusqu’à 300 km. Les jeunes eux-mêmes ne sont pas plus audacieux, bien que, exceptionnellement, certains individus aillent jusqu’à 600 km.

Distribution: Le Goéland Argenté

Comptant parmi les espèces d’oiseaux marins les plus cosmopolites, le goéland argenté se reproduit sur toutes les côtes d’Europe, du sud du Portugal jusqu’à la mer Blanche et au golfe de I’Ob, puis de la presqu’île de Taïmyr à la mer de Béring. Il se reproduit également sur les bords de la Méditerranée et à I’intérieur des terres jusqu’en Mongolie. Enfin, I’espèce habite de I’Alaska à Terre-Neuve ainsi qu’en Islande, mais demeure obstinément du Groenland.

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le monde des oiseaux. Pour plus d’articles sur les oiseaux en particulier ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.