Les bateaux des Eskimos

Les bateaux des Eskimos

Les bateaux des Eskimos

Dans cet article nous allons voir: “Les bateaux des Eskimos”, pôles Nord et Sud : Extrêmes glacés, secrets climatiques, explorations périlleuses.

Les bateaux des Eskimos

Les Eskimos naviguent sur deux sortes de bateaux : le kayak, adopté maintenant presque partout dans le monde pour descendre les rivières rapides, et l’oumiak.

Le kayak, bateau du chasseur solitaire Ce léger esquif fait corps avec l’homme qui s’y glisse, comme un doigt dans un gant, par le trou d’entrée. Mais n’importe qui ne peut pas en faire autant, car il faut pour cela plier le genou légèrement en arrière et cette rétroversion ne s’obtient que par un entrainement spécial dès le plus jeune âge… Ainsi, le kayak et son occupant ne font qu’un. Le moindre mouvement de l’homme est répercuté dans le kayak et vice versa.

C’est grâce à cette unité que le kayakeur eskimo peut affronter le vent, la neige, les glaces qui le renversent fréquemment, lui et son bateau. C’est-à-dire qu’il se retrouve la tête en bas. Si, à ce moment, il le quittait pour se réfugier sur une glace flottante, il serait perdu. Il faut donc qu’il puisse se redresser. C’est ce qu’on appelle l’eskimotage. Les kayakeurs du Groenland, qui sont les meilleurs, connaissent une quarantaine de façons de réussir cet exercice spectaculaire !

L'oumiak, bateau de la famille

Cette vaste embarcation ressemble à une baleinière et peut contenir jusqu’à trente personnes avec leur barda : peaux de tentes roulées, sacs de toutes sortes, seaux remplis de viande, produits de la chasse d’hiver, sans compter les chiens. Ce sont généralement les femmes qui rament tandis que le chef de famille tient le gouvernail de queue.

Comment sont-ils faits ?

Kayaks et oumiaks sont composés d’un squelette en bois sur lequel on tend des peaux de phoques. Autrefois, le bois provenait des arbres coupés en Sibérie et apportés par les courants de la mer Arctique jusqu’aux côtes du Groenland, par exemple, où ils venaient s’échouer. Mais de nos jours, on achète plutôt le bois à la boutique du village ! Une fois la carcasse terminée, on prend les peaux de phoque tannées, épilées et graissées, mais non séchées afin qu’elles restent très souples pour mieux s’adapter au bois. L’opération terminée et les peaux ayant séché, elles sont soigneusement enduites de graisse de phoque pour les rendre étanches.

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le monde des oiseaux. Pour plus d’articles sur les oiseaux ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.