Les Corvidés

Les Corvidés

Les Corvidés

Un espèce des corvidés – Le Pirolle de Ceylan

Bref contexte

Les Corvidés est une famille connue en ornithologie sous le nom: Corvidae. Et cette famille appartient à l’ordre des Pisseriformes. Cette étude couvre toutes les parties nécessaires de l’ornithologie afin de connaître tous les détails de cette famille.

Apparence et comportement

Au royaume des passereaux, oŭ la petite taille est règle, les corvidés font figure de géants. Ainsi, le plus imposant d’entre eux, le grand corbeau, atteint-il la taille de la buse.

Dotés d’un bec droit, fort et solidement implanté, de griffes puissantes et d’une robustesse peu commune, les corvidés sont équipés pour parer à toute éventualité. Le vol est lourd, ramé, mais plus rapide qu’il n’y parait, la voilure autorisant parfois des planés aussi élégants que ceux des rapaces. A part quelques espèces qui ne se déplacent qu’en sautillant sur le sol, les corvidés progressent en marchant d’une façon caractéristique, légèrement déhanchée et parfois guindée. Les ailes sont arrondies au bout et larges à la base, l’envergure est respectable et la queue, de longueur moyenne sauf chez les pies, est souvent coupée droit. Autre particularité morphologique, les narines de cette famille, qui regroupe corbeaux, corneilles, pies, geais et casse-noix, sont couvertes de vibrisses. Si beaucoup de passereaux n’hésitent pas à se parer de couleurs vives, et parfois même éclatantes, les corvidés en revanche arborent presque tous une tenue de deuil, éclairée il est vrai de reflets métalliques bleuâtres ou verdâtres. Quelques uns seulement mélangent au noir traditionnel le gris et le blanc, seuls les casse-noix et les geais préférant une livrée délibérément plus riante. Il n’y a pas de dimorphisme sexuel.

Le Corbeau d'Australie

Un espèce des corvidés – Le Corbeau d’Australie

Intelligence exceptionnelle

Au chapitre des expressions vocales, les corvidés ne brillent guère non plus, ils contrastent ainsi avec les autres membres d’un ordre oŭ se recrutent pourtant les meilleurs chanteurs du monde.

Croassements rauques et lourds ou jacassements plus ou moins désagréables constituent les cris les plus connus. Il en existe d’autres cependant, mais surtout émis dans l’intimité ou seulement audibles à faible distance. Enfin, il convient de ne pas oublier les imitations auxquelles certains corvidés – les geais notamment – se livrent par plaisir.

Sociables toute leur vie ou  à certaines occasions de l’année seulement, les corbeaux ont développé des rapports et des relations extrêmement complexes, témoignant de leur haut degré d’intelligence. Ainsi les corvidés aiment-ils accumuler, cacher, ou simplement manipuler des aliments ou des objets convoités comme des trésors inestimables. C’est ainsi qu’on a pu observer en Bretagne un grand corbeau qui cachait des œufs de mouette tridactyle sous la bruyère. Bien que très exagéré par la légende, le cas de la pie « voleuse » est bien connu. Curieux, joueurs et parfois même taquins, les corvidés occupent à ce titre une place tout à fait exceptionnelle dans le gent ailée. Les freux et les choucas notamment disposent d’un véritable langage et si dans les colonies les disputes ne sont pas exclues, la solidarité, voire l’entraide, face au danger n’est pas un vain mot.

Le Corbeau pie

Un espèce des corvidés – Le Corbeau pie

Reproduction

La ponte est de 3 à 6 œufs dont le fond bleuté à verdâtre est taché de gris cendré, de vert et de brun noir. La femelle couve seule mais l’élevage des poussins, qui naissent nus et aveugles, est assuré par les deux adultes.

Grands bâtisseurs, les corvidés établissent de véritables forteresses, souvent utilisées par les rapaces les années suivantes. Branchettes, brindilles, terre, laine entrent dans l’élaboration du nid qui, généralement érigé à grande hauteur, dans un arbre ou une paroi rocheuse, reçoit même un toit chez les pies.

Migration et Distribution

Présents dans le monde entier, exception faite des régions polaires, de la Nouvelle-Zélande et des îles d’Océanie les plus éloignées, les corvidés comptent 102 espèces dont 10 seulement se reproduisent en Europe.

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le monde des oiseaux. Pour plus d’articles sur les oiseaux en particulier ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.

Articles récents