Les Hirundinidés

Les Hirundinidés

Les Hirundinidés

Un espèce des Hirundinidés

Bref contexte

Les Hirundinidés est une famille connue en ornithologie sous le nom: Hirundinidae. Et l’oiseau appartient à l’ordre des Pisseriformes. Cette étude couvre toutes les parties nécessaires de l’ornithologie afin de connaître tous les détails de cette famille.

Apparence et comportement

Les hirondelles sont caractérisées par un corps fuselé, une queue plus ou moins échancrée, des ailes longues et effilées, des pattes très courtes et un petit bec triangulaire et plat mais s’ouvrant largement.

Elles forment une famille très homogène, regroupant des oiseaux de petite taille au plumage généralement clair dessous et sombre dessus, le blanc, le brun pâle, le noir bleuté ou non et le roux étant les couleurs les plus fréquentes. Mâles et femelles arborent une livrée identique. Remarquables voiliers, ces oiseaux passent la plus grande partie de leur existence dans les airs qu’ils fendent à toute allure. C’est même en plein vol, en frôlant la surface d’un lac, d’une mare ou d’un étang qu’ils étanchent leur soif.

Si les hirundinidés aiment se prêcher et se reposer sur le fils électriques, les roches et les branches, en revanche ils ne viennent à terre que pour u collecter la boue nécessaire à la construction de leur nid. Souvent confondues avec les martinets qui forment une famille bien distincte, au plumage encore plus sobre et à la silhouette plus aérodynamique, les hirondelles s’en distinguent par leur vol moins rapide mais plus léger aussi et capable de multiples acrobaties. Sillonnant les airs, ou postées sur le perchoir habituel, les hirondelles ne se lassent pas d’émettre leurs petits cris enjoués, jetant à la cantonade notes sifflées, strophes liquides et autres babils flûtés. Ces chants peuvent être émis indifféremment par des individus seuls ou en groupe.

L'alimentation

Les hirondelles se nourrissent de « plancton aérien ». S’ouvrant pratiquement jusqu’aux yeux ; leur bec constitue à cet effet un véritable filet dans lequel s’engouffrent toutes les menues bestioles dont elles se régalent.

Les Hirundinidés

Un espèce des Hirundinidés

Reproduction

Oiseaux sociables et même grégaires pour la plupart, les hirondelles se reproduisent en colonies de densité et de taille variables selon les espèces. Certaines nichent à l’abri des cavités naturelles offertes par les trous d’arbres ou cachent leur nichée dans des tunnels ouverts à flanc de talus. D’autres creusent leur propre galerie. Enfin, quand elles n’adoptent aucune de ces solutions, les hirondelles construisent des nids remarquables.

Malaxant des boulettes de boue imprégnées de salive, elles élaborent un premier ciment auquel sont ajoutées de la paille, quelques brindilles et autres radicales. Adhérant parfaitement au support, ce mortier durcit avec le temps, jusqu’à former un matériau ferme et résistant, disposé en quart de sphère ou en boule percée d’une ouverture latérale, selon les espèces. Fidèles a leur nid, les hirondelles y reviennent avec une régularité exemplaire.

La ponte est d’environ 4 à 6 œufs dont le fond blanc, parfois immaculé, est le plus souvent pointillé et maculé de brun rouge. Il peut y avoir 2 ou même 3 nichées chaque année. Les poussins viennent au monde couverts d’un fin duvet. L’élevage des jeunes est assuré par les deux parents.

Migration

Dès la fin de la reproduction, les hirondelles nichant dans les zones tempérées se rassemblent en bandes nombreuses avant d’entreprendre leur immense périple ver le sud. Fuyant les vagues de froids et la pluie qu’elles redoutent pardessus tout, elles gagnent leurs quartiers d’hiver qui, pour la plupart des espèces européennes, s’étendent en Afrique du sud du Sahara à la région du Cap.

Distribution

A l’exception des régions désertiques, torrides ou glacées, des hautes chaînes montagneuses et de la Nouvelle Zélande, la famille des hirundinidés est représentée dans le monde entier, l’Afrique hébergeant à elle seule la moitié de 79 espèces connues.

5 espèces d’hirondelles se reproduisent en Europe.

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le comportement des oiseaux. Pour plus d’articles sur le monde des oiseaux en particulier et sur le monde animal en général, veuillez consulter la classification des animaux

Articles récents