Les Hydrobatidés

Les Hydrobatidés

Les Hydrobatidés

Les Hydrobatidés

Bref contexte: Les Hydrobatidés

Les Hydrobatidés est un famille d’oiseaux de mer. Cette famille appartient a l’ordre des Procellariiformes puis a la classe des Aves. Cette étude couvre toutes les parties nécessaires de l’ornithologie afin de connaître tous les détails de cette famille.

Apparence et comportement: Les Hydrobatidés

Famille des hydrobatidés réunit 18 à 22 espèces de pétrels ou oiseaux des tempêtes. Ce sont de petits oiseaux caractéristiques dont la taille varie de 13.5 cm à 25 cm. Dans l’hémisphère sud, cette famille regroupe les genres océanites, garrodia, pelagrodoma, fregetta, nesofregetta; dans I’hémisphère nord, les hydrobates, halocyptena, oceanodroma. Les ailes sont longues et pointues, la queue est coupée droit, légèrement en arrondi ou échancrée. 

A I’exception du croupion souvent blanc, ces oiseaux revêtent un plumage d’ensemble très foncé ou noir. Les deux sexes sont identiques, la femelle étant toutefois légèrement plus grosse que le mâle. 

Dans les airs, ils ne semblent pas avoir de but précis. Les pétrels volent au ras des vagues, les pattes pendantes effleurant les flots. Grands amateurs de tempêtes, ils se réfugient dans le creux des lames, évitant ainsi d’être balayés par les bourrasques. A terre, mauvais marcheurs, ils progressent par petits bonds, sur la pointe des pattes, les ailes hautes et battant très vite. Au repos, ils s’allongent sur les tarses ramenés sous I’abdomen. LE bec est court, généralement noir, surmonté de narines tubulaires et terminé par un crochet robuste. 

Leur nourriture est basée sur un régime strictement piscivore et puisée dans les particules de plancton. Crustacés, mollusques, minuscules poissons et substances grasses sont picorés à la surface de l’eau. S’ils suivent quelquefois les bateaux au milieu de I’océan, ils ne s’intéressent pas comme les goélands aux déchets jetés par-dessus bord, mais au cordon d’écume riche en particules animales brassées et remontées à la surface par les remous de I’hélice. 

En mer, où ils passent les trois quarts de leur existence, ils sont grégaires, mais on les rencontre parfois en solitaires. Les pétrels ne quittent pas le monde pélagique, très attachés aux grandes étendues, aux gros temps et à la nourriture qu’ils trouvent en haute mer. Certains ont été aperçus à l’intérieur des terres, mais il ne peut s’agir là que d’oiseaux égarés et rabattus par les tempêtes. Toutefois, les adultes reviennent chaque année sur les côtes pour se reproduire. Là, préférant les îles isolées et les îlots inaccessibles, ils se. Groupent en colonies parfois très importantes. Ces colonies contiennent également des oiseaux non nicheurs. 

Les couples sont très fidèles et se retrouvent chaque année, certainement grâce à leurs cris. Ils nichent dans des terriers qu’ils creusent eux-mêmes jusqu’à une profondeur de 1 m maximum. Ils utilisent souvent des cavités naturelles : crevasses, éboulis, ruines et, à I’occasion, les terriers de lapins ou d’autres espèces d’oiseaux comme les macareux ; au fond du tunnel se trouve la chambre de ponte garnie sommairement d’herbes sèches et de racines.

Les Hydrobatidés

Les Hydrobatidés

Reproduction: Les Hydrobatidés

Ces oiseaux ont une odeur particulièrement forte et tenace, très perceptible à I’orifice du trou. Silencieux en mer, les pétrels lancent à terre et uniquement au cours de la période de reproduction des cris hors de proportion avec leur petite taille. Ces cris sont poussés la nuit, à I’occasion des relais que les oiseaux effectuent au cours de I’incubation. Celle-ci, très lente, est assurée par les deux adultes qui couvent par périodes de 2 à 5 jours en moyenne. 

Le poussin naît aveugle, mais couvert d’un duvet; il est choyé par ses parents sans interruption uniquement la première semaine, mais reste au nid tout le temps de son développement. Abandonné par ses parents peu avant I’envol, il quitte son terrier entre le 59em et le 73em jour ; il revêt alors une livrée identique à celle d’un adulte. La maturité sexuelle est atteinte à l’âge de 5 ans, et les pétrels pondent un unique oeuf par an.

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le monde des oiseaux. Pour plus d’articles sur les oiseaux en particulier ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.