Les Insectes – Dytiscus marginalis

Les Insectes – Dytiscus marginalis

Les Insectes - Dytiscus marginalis

Dytiscus marginalis – male

Les insectes représentent une classe d’animaux inégalée en diversité et en abondance sur notre planète. Leur rôle écologique est crucial, contribuant à la pollinisation des plantes, à la décomposition des déchets, et constituant une source alimentaire essentielle pour de nombreux autres organismes. Cet article présente une étude détaillée sur la biologie et l’écologie de: Dytiscus marginalis.

  1. Nom scientifique : Dytiscus marginalis
  2. Nom commun : Ce coléoptère est souvent appelé “Dytique marginé”.
  3. Sous-famille : Dytiscinae
  4. Famille : Dytiscidae
  5. Ordre : Coleoptera

Les Insectes - Dytiscus marginalis

Dytiscus marginalis L., Dytique bordé, 35 mm. Morphologie du corps et des pattes bien adaptée à la vie aquatique. Il approvisionne son réservoir en air frais quatre à sept fois par heure. 

Le mâle se distingue de la femelle par ses élytres lisses, mais cette distinction morphologique n’existe pas toujours, certaines femelles ayant aussi des élytres lisses et non cannelées. Le mâle se reconnaît de façon sûre grâce à la présence de disques sur les pattes antérieures, à la face inférieure desquels se trouvent deux grandes ventouses entourées de 150 ventouses semblables (mais plus petites) à celles des tarses moyens. Prédateur, le Dytique chasse divers petits animaux, mais se nourrit aussi de charogne. Il peut rester sans manger un à deux mois. Les mâles vivent un an, les femelles six mois de plus. 

Les œufs sont déposés dans les plantes aquatiques. La larve, prédatrice, introduit ses mandibules percées d’un canal étroit dans le corps de sa proie et aspire jusqu’à ce qu’il ne reste que la carapace. Lorsque sa croissance est achevée, la larve sort de l’eau et entre en nymphose dans un cocon de terre, sur le rivage. Ce Coléoptère n’est pas un nuisible pour les alevins, comme on le raconte. Généralement, il ne chasse que les poissons malades ou faibles.

Habitat et distribution : Dytiscus marginalis

Dytiscus marginalis, également connu sous le nom de dytique bordé, est un coléoptère aquatique mesurant environ 35 mm. Sa morphologie corporelle et ses pattes sont bien adaptées à la vie aquatique. Il est généralement présent dans les eaux douces, où il peut approvisionner son réservoir en air frais jusqu’à sept fois par heure. Les mâles se distinguent des femelles par leurs élytres lisses, bien que certaines femelles puissent également avoir des élytres lisses. Cependant, la présence de disques sur les pattes antérieures permet de distinguer sûrement les mâles, avec deux grandes ventouses entourées de ventouses plus petites.

Comportement alimentaire des chenilles : Dytiscus marginalis

Dytiscus marginalis est un prédateur actif, se nourrissant de divers petits animaux aquatiques ainsi que de charogne. Il peut rester sans manger pendant un à deux mois, montrant une capacité d’adaptation à des périodes de disette. Les larves de Dytiscus marginalis sont également prédatrices, utilisant leurs mandibules pour percer le corps de leurs proies et aspirer leur contenu. Cette stratégie alimentaire contribue au contrôle des populations d’invertébrés aquatiques et à l’équilibre des écosystèmes aquatiques.

Les Insectes - Dytiscus marginalis B

Dytiscus marginalis – femelle

Métamorphose et hivernation : Dytiscus marginalis

Le cycle de vie de Dytiscus marginalis comprend plusieurs stades, de l’œuf à la larve, puis à la nymphose et enfin à l’adulte. Les œufs sont déposés dans les plantes aquatiques par les adultes. Les larves, une fois écloses, mènent une vie prédatrice sous l’eau jusqu’à ce que leur croissance soit achevée. Elles sortent alors de l’eau et entrent en nymphose dans un cocon de terre sur le rivage. Pendant l’hivernation, les adultes peuvent se retrouver dans des endroits abrités dans l’eau ou sur le rivage, où ils attendent des conditions plus favorables pour reprendre leur activité.

Répartition: Dytiscus marginalis

Dytiscus marginalis est largement répandu en Europe, de la péninsule ibérique à la Scandinavie. Il est généralement absent dans les Balkans. On le trouve également dans des régions telles que le Caucase, la Sibérie, le Japon et l’Amérique du Nord. Cette répartition géographique témoigne de la capacité de l’espèce à s’adapter à une variété d’habitats aquatiques dans différentes régions du monde.

Dytiscus marginalis est un prédateur important dans les écosystèmes aquatiques, contribuant au contrôle des populations d’invertébrés et à l’équilibre écologique. Sa large répartition géographique et sa capacité à s’adapter à divers habitats aquatiques en font un élément clé de la biodiversité dans les zones d’eau douce.

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le monde des insectes. Pour plus d’articles sur le monde des insects ou sur d’autres thèmes scientifiques, veuillez consulter la page d’accueil.