Les oiseaux mangeurs de serpents sont-ils immunisés contre le venin ?

Les oiseaux mangeurs de serpents sont-ils immunisés contre le venin ?

Les oiseaux mangeurs de serpents sont-ils immunisés contre le venin ?

Il est bien connu que de nombreux oiseaux s’attaquent aux serpents. Les poules et les pintades en particulier ont la réputation de débarrasser les alentours des fermes des reptiles qui s’y trouvent, et certains rapaces en font leur principale nourriture. C’est le cas du Secrétaire, des circaètes (y compris le célèbre aigle bateleur africain) et des « aigles des serpents » ou spilornis du sud-est asiatique.

Tous ces oiseaux n’hésitent pas e s’attaquer aux serpents les plus venimeur et pourtant ils ne sont pas immunisés contre leur poison !

Seules leurs pattes sont protégées par des sortes d’écailles très serrées que les crocs des reptiles ne parviennent pas à percer. Mais c’est leur rapidité qui assure la survie de ces oiseaux lors de leurs combats avec leurs dangereux ennemis.

La technique des circaètes consists généralement à danser autour du serpent en écartant les ailes pour le désorienter puis lorsque le reptile, fatigué, ralenti: son attaque, le rapace détend une de ses pattes et le frappe à la nuque qu’il brise avec ses serres dont la taillees: adaptée à ses proies. Par cette technique on a vu des Bateleurs venir à bout des terribies vipères heurtantes d’Afrique.

Le Serpentaire (ou Secrétaire) danse de la même façon, mais de plus il frappe continuellement le serpent de ses pattes puissantes. Ll ne lui faut généralement que quelques secondes pour en venir à bout.

Il arrive cependant qu’un circaète se fasse mordre et succombe, mais le fait est très rare car généralement le serpent n’atteint pas les chairs de l’oiseau. Protégé par le plurnage abondant de la poitrine.

C’est la tête des rapaces qui est en définitive la plus vulnérable car elle est dépourvue de tout système de protection. Seules les bondrées, qui s’attaquent non pas aux serpents mais aux guêpes abeilles et autres insectes à venin, possèdent des écailles tout autour des yeux et sur le devant de la face pour faire rempart contre les dards des hymé- noptères.

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le monde des oiseaux et leurs secrets. Pour plus d’articles sur ce volet en particulier, veuillez consulter la page d’accueil

Articles récents