Les Sturnidés

Les Sturnidés - Étourneau des pagodes

Un espèce des sturnidés – Étourneau des pagodes

Bref contexte

Les Sturnidés est une famille connue en ornithologie sous le nom: Sturnidae. Et cette famille appartient à l’ordre des Pisseriformes. Cette étude couvre toutes les parties nécessaires de l’ornithologie afin de connaître tous les détails de cette famille.

Apparence et comportement

Les plocéidés sont représentés en Europe par la niverolle des Alpes et 4 espèces de moineaux. Voisins des plocéides, ils s’en distinguent entre autres par leurs nids fermés sur le dessus et l’absence de duvet chez les jeunes nouveau-nés, sauf chez la nivrolle et la soulcie. Ce sont des oiseaux très voisins des fringillidés dont il reste difficile de les séparer. Leur taille varie de 10 à 15 cm. Les ailes sont arrondies, le bec court, bombé et massif.

La famille des sturnidés regroupe les étourneaux, les mainates, le martin roselin, les pique-boeufs et autres spréos, dont la longueur varie de 17 à 42 cm. Le bec est assez long, mince, droit et faiblement courbé, sauf chez les buphages qui ont des mandibules épaisses et courtes. A l’exception des spréos qui arborent des rectrices très développées, la queue est souvent brève et carrée. Les pattes sont robustes et la marche aisée. Généralement noirs, ou à dominante sombre, la plupart des sturnidés ont un plumage éclairé de reflets métalliques ou huileux. Cependant certaines espèces se distinguent nettement du groupe grâce au gris, au rouge, au rose et même au jaune dont elles sont partiellement vêtues. A ces exceptions esthétiques s’ajoutent les huppes et les caroncules de peau nue portées par plusieurs d’entre elles.

Le vol est rapide, direct et soutenu par des battements précipités et coupés de brèves glissades. Les migrateurs sont capables de franchir de longues distances, y compris au-dessus des mers.

Étourneau de Rothschild

Un espèce des sturnidés – Étourneau de Rothschild

Intelligence exceptionnelle

Dans l’ordre nombreux et varié que constituent les passereaux, les sturnidés occupent une place à part. doués d’une intelligence incontestable, débrouillards, vifs, sachant tirer parti de tout et aptes à se sortit des situations les plus embarrassantes, ils sont placés avec raison par les systématiciens juste devant les corvidés, autres oiseaux peu favorisés sur le plan esthétique, mais dont la réputation d’intelligence n’est plus a faire. Imaginatifs, improvisateurs, sachant contourner les difficultés et résoudre maints problèmes, c’est entre autres à leur étonnante capacité d’adaptation que certaines espèces, et notamment, les étourneaux, doivent leur formidable extension. Les sturnidés se singularisent également par leur chant oŭ, à coté des strophes originales et propres à chaque espèce, viennent se greffer de nombreuses imitations dont les champions sont les mainates.

L'alimentation

Oiseaux percheurs par excellence, les sturnidés vivent dans les bois et les forets de taille variable, tempérées ou tropicales. Ils se nourrissent surtout d’insectes qu’ils capturent dans les branches, à terre, ou sure le dos des grande mammifères africains. Beaucoup consomment des vers, des baies et des fruits, certains même sont de parfaits omnivores.

Étourneau améthyste

Un espèce des sturnidés – Étourneau améthyste

Reproduction

Grégaires par nature, les sturnidés peuvent nicher individuellement ou former des associations disséminées, voire des colonies. Tous s’installent à l’intérieur de cavité. L’arbre est l’élément naturel le plus utilisé, mais si les étourneaux sansonnets adoptent volontiers les nichoirs artificiels, ils peuvent aussi nicher haut dans les parfois d’un château d’eau, dans une falaise ou au contraire, dans une galerie de lapin. La cavité d’origine est garnie de paille, d’herbes, de feuilles et de mousses, la coupe du nid étant isolée à l’aide de plumes.

La ponte se compose de 3 à 5 œufs blancs, verts ou bleu pâle. L’incubation dure entre 12 et 17 jours. Les jeunes sont ravitaillés par les deux adultes. Certaines espèces très prolifiques comme le sansonnet ont plusieurs couvées par an ce qui, joint à la quasi-inaccessibilité des nids aux prédateurs, leur assure un niveau de reproduction très élevé.

Migration et Distribution

Les individus se reproduisant dans les régions septentrionales sont migrateurs. La famille des sturnidés est représentée par 107 espèces, pour la plupart concentrées dans les régions tropicales de l’Afrique, de l’Asie et de la Polynésie. Il n’y a qu’une seule espèce en Australie et en Amérique, l’étourneau sansonnet ayant été introduit aux États-Unis à la fin du siècle dernier. 3 espèces se reproduisent en Europe, les étourneaux sansonnet et unicolore ainsi que le martin roselin.

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le comportement des oiseaux. Pour plus d’articles sur le monde des oiseaux en particulier et sur le monde animal en général, veuillez consulter la classification des animaux

Articles récents