Nutritions – Bière

Nutritions – Bière

Nutritions - Bière

Dans cet article nous allons voir:Nutritions – Bière“, la nutrition, clé de la santé, guide nos choix alimentaires. Explorer ce monde nous révèlera des trésors nutritionnels essentiels et méconnus.

Nutritions - Bière

c’est la plus ancienne des boissons. son origine remonte à vingt siècles avant notre ère. Des fouilles  en Mésopotamie ont révélé l’existence d’une boisson et orge fermentée nommée Sikaru. a Babylone, sur le site de Summer, dans la Bible, en Égypte, partout on retrouve cette boisson. Si les Grecs et les romains ne l’appréciaient que très modérément, les Gaulois, eux, l’adoraient sous le nom de cervoise, ainsi appelée car elle était produite par ra déesse Cerès. Ensuite, la bière s’est répandue dans là toute l’Europe, la au moins où ne poussaient pas de vignes.

Les Vikings avaient deux types de bières : le « meth », boisson religieuse aux vertus guerrières, et le « Bjor » orge fermentée que l’on buvait tous ls jours. Ce « Bjor » comme « l’oel » proche des marins de la Baltique ont sans doute donné naissance aux mots bire, bière, beer d’une part, ale de l’autre.

En France, dés 1258 s’est instaurée une confrérie des brasseurs de cervoise non houblonnée. Le houblon, d’origine slave, n’apparaît qu’un sicle plus tard, en 1435 mais fut tout de suite institutionnalisé. A l’époque, chaque brasseur était propriétaire de plusieurs débits de boissons et avait une situation de monopole dans ne ville. Pou mettre fin a cette domination, Louis XIV, d’abord par une répression fiscale, puis, par des décrets, donna aux cabaretiers le droit de brasser eux-mêmes leur bière. De même, l’importation en fut autorisée.

La bière est une boisson alcoolique définie par un titrage qui n’a rien à voir avec le degré alcoolique. Il s’agit d’un degré-régie dont la définition est très ardue. Ainsi l’on distingue, réglementairement, trois catégories : la bière u de table ,, (2 à 2° 2 régie, soit environ 1 à 3° alcool), vendue en litre, la bière ” Bock , (3°3 à 3°9 régie) en voie de disparition, sauf dans le Nord, et la bière de luxe (plus de 4° régie, plus de 5° d’alcool en général), la plus courante.

Toujours selon les textes officiels, la bière est une boisson obtenue par fermentation alcoolique d’un mout fabriqué avec du houblon et du malt d’orge. En Allemagne Fédérale, où subsiste la loi de pureté de 1516, la bière n’est faite qu’avec du houblon, de l’orge, des levures et de l’eau, alors qu’en Grande-Bretagne, on peut y ajouter riz ou maïs sans contrainte. Pour apprécier une bonne bière, il existe de nombreux procédés, mais sans doute le meilleur est-il celui en vigueur en Basse-Bavière.

On arrose les bancs en bois d’une brasserie de village de la bière à goûter, on y fait asseoir les plus vieux du pays, ceux qui détiennent sagesse et compétence, habillés du traditionnel costume local, culotte en peau et chapeau à blaireau. Et l’on attend que le bois sèche, attente qui peut aller jusqu’à deux jours, arrosés d’autres bières et de saucisses. Ce n’est qu’au séchage complet que les testeurs donnent leur verdict : si la culotte colle au banc, c’est que la bière est bonne.

Une bière doit être servie fraîche (7°), sans avoir trop séjournée dans le fût. Elle doit être versée dans un verre encore mouillé pour que la mousse puisse courir le long des parois. Une bière appréciée des amateurs est servie à la pression, la présentation en bouteille, ou mieux en boîte métallique, n’étant qu’un pis aller.

La bière est riche en glucides, en sels minéraux, en vitamines B. Elle atteint environ 400 calories, autant que 2/3 de litre de lait. Cependant, c’est à l’alcool, même s’il est en moindre quantité que dans le vin, que la bière doit sa réputation de boisson énergétique. Essentiellement diurétique et sédative, la bière contrairement à une idée répandue, ne fait pas grossir. Mais ses levures augmentent le temps d’assimilation de l’estomac et entraînent des pesanteurs gastriques. De plus, souvent bue trop froide, elle diminue encore plus l’action de l’estomac et empêche une bonne digestion.

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre les nutritions. Pour plus d’articles sur les nutritions ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.