Nutritions – Croissant

Nutritions – Croissant

Nutritions - Croissant

Dans cet article nous allons voir:Nutritions – Croissant“, la nutrition, clé de la santé, guide nos choix alimentaires. Explorer ce monde nous révèlera des trésors nutritionnels essentiels et méconnus.

Nutritions - Croissant

Il est né en 1689 à Vienne : les Turcs faisaient le siège de la capitale autrichienne et s’apprêtaient à investir la cité de nuit. Or, les boulangers qui seuls travaillaient à cette heure en sous-sol virent leur farine voleter sous le pas des Ottomans : ils alertèrent la garde et Vienne fut sauvée. En récompense, on remercia la corporation en lui accordant le droit de préparer une pâtisserie en forme de croissant turc.

Plus d’un Français sur trois ne conçoit un bon dimanche sans croissant au petit déjeuner : il s’en vend entre 30 et 50 millions chaque semaine ! Il n’existe en fait aucune définition du croissant : généralement il renferme de la farine (blé ou gruau), du sel (2,5 %), de la levure (3 %), du sucre (5 %) et de l’eau (55 %) additionnée parfois de lait. La pâte ainsi obtenue fermente une bonne heure à l’air ambiant, puis est laissée à l’air froid une demi-journée.

Vient ensuite le feuilletage en prévoyant environ 250 g de beurre pour I kg de pâte. La pâte est alors découpée en triangle, enroulée sur elle-même : en forme de croissant arrondi s’il s’agit de matières grasses autres que le beurre, allongée s’il y a présence effective de beurre. Si les pâtissiers respectent généralement cette coutume, d’autres inversent les formes ; d’autres encore mélangent de l’huile de palme ou de la margarine au beurre : c’est illégal. Le tout, ensuite, après une heure et demie de repos, est tartiné d’œuf puis enfourné une quinzaine de minutes.

Par souci de rentabilisation, certains professionnels accélèrent le processus de fermentation les croissants doivent alors rapidement être vendus car ils ne « tiennent » pas bien. On trouve, trois sortes de croissants : les frais, chez les pâtissiers-boulangers, les plus courants. Il y a ensuite les préemballés, avec date limite de vente dont la composition est voisine des frais, mais dont l’emballage nuit au goût. Enfin, les surgelés dont la texture est parfois proche des brioches.

Une quatrième sorte existe, mais ce n’est alors qu’une pâte à cuire, réfrigérée, que le consommateurs doit achever de préparer. Outre des écarts de composition, la différence essentielle réside dans l’utilisation de levure chimique et non biologique cette dernière continuant à se développer même au froid. Il vaut donc mieux préférer le croissant frais, plus appétissant et plus savoureux.

Les croissants sont fortement caloriques : 360 calories aux 100 g pour les ordinaires, 400 pour les industriels, 500 et plus pour ceux au beurre

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre les nutritions. Pour plus d’articles sur les nutritions ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.