Nutritions – Fruit exotique

Nutritions – Fruit exotique

Nutritions - Fruit exotique

Dans cet article nous allons voir:Nutritions – Fruit exotique“, la nutrition, clé de la santé, guide nos choix alimentaires. Explorer ce monde nous révèlera des trésors nutritionnels essentiels et méconnus.

Nutritions - Fruit exotique

Avec le développement des moyens de transport, le perfectionnement des techniques de conservation, et la démocratisation des voyages lointains, certains produits alimentaires, hier encore inconnus, sont, à présent, sur nos tables. Jadis réservées aux riches, la banane et l’orange sont devenues banalités. D’autres produits suivent : avocat , datte, kiwi ou mangue (voir à ces mots). D’autres enfin, apparaissent seulement et trop souvent, les éventuels acheteurs ne savent qu’en faire. Voici le u mode d’emploi , de ces fruits venus d’ailleurs.

Banane; il y a bien sur la banale banane, mais aussi la banane « rose », fruit ventru et décoratif du fait de sa couleur. Sans doute la meilleure variété, surtout de Côte-d’Ivoire et des Antilles. La banane « figue » ou « freyssinette » est une minuscule banane à peau très fine, à chair très sucrée (d’où son nom). Meilleure en beignet ou en accompagnement que telle quelle. Enfin, la banane « légume » ou « plantain », gros fruit à chair rosée se consomme crue, et ne doit pas être confondue avec la banane « verte » ou « à cochon », qui accompagne morue, omelette ou volaille.

Canne à sucre : venant des Antilles, elle est consommée, épluchée, en grattant les fibres, pour, paraît-il, avoir les dents encore plus blanches.

Carambole : petit fruit sud américain, très décoratif, a le goût du concombre un peu sucré. Rare.

Coco: la plus connue est la noix brune aux longs filaments, sèche et quasi impossible a ouvrir correctement. La noix fraîche « coco espagnol », S’ouvre très facilement, se mange telle quelle si elle est assez mure et a surtout un jus très fin.

Corossol : gros fruit à piquants noirs, appelé « guanabana », en Amérique latine, « cœur de bœuf » aux Antilles, s’achète vert et assez mou de peau. Il se mange coupé en deux, cœur enlevé et passé à la moulinette pour ôter les pépins , attention, cette purée doit être consommée de suite car elle prend vite une couleur désagréable.

Goyave : fruit délicieux sur place (Brésil, Afrique) qui voyage mal. Ne doit être ni trop vert (astringent) ni trop mur (odeur nauséabonde). Se mange en compote, confiture ou sorbet.

Grenade : assez gros fruit rouge plus beau que bon: se mange tel quel, une fois les pépins, enlevés.

Grenadille : sorte de fruit de la passion jaune à peau fripée.

Kaki : fruit adoré des asiatiques – il pousse également en France -, c’est une énorme tomate orangée que l’on consomme à la petite cuillère ouverte en deux. Sa chair est visqueuse, sucrée, proche de l’abricot mûr, et devient raffinée une fois ajoutée à une cuillère à café d’eau-de-vie. Peut devenir sorbet ou coulis.

Kumquat : d’Afrique du Nord ou de Calédonie, ce n’est qu’une minuscule orange un peut amère, d’autant que la peau est également consommée. On en fait des confitures, des sorbets des fruits confits.

Litchi : sorte de cerise à carapace épaisse au noyau noir très dur, ce peut être un régal aux environs de Noël, où venant d’Asie ou de Madagascar, le litchi est vendu frais. Se mange tel quel ou en salade de fruits. Le reste de l’année, on peut consommer des litchis en boîte, décortiquées, mais moins savoureuses.

Papaye : sorte de melon des tropiques, n’a pas beaucoup de saveur. Se mange, une fois ouverte en deux et débarrassée de ses pépins, avec du sucre ou un peu de citron vert. S’achète mûre (peau jaune) mais pas trop: la papaye dégage une odeur épouvantable. Servi frais, ce fruit s’accommode en salade, en compote ou en jus. Il est la base de la « batida », punch revigorant du Brésil.

Physialis (et tamarille) : très décorative, cette « cerise d’hiver » ou  alkékenge a un goût très acide rafraîchissant. Se mange telle quelle, et peut venir… de Bretagne. La tamarille, qui lui ressemble d’aspect, a un goût de groseille sucrée, excellente à croquer ainsi, surprenante en accompagnement de crustacés ou poissons.

Ramboutan : ressemble à un petit oursin frisé à peau rouge, c’est une espèce de litchi d’Afrique, nettement moins fine et moins parfumée que son concurrent.

Sapotille : d’aspect voisin du kiwi à peau lisse, c’est un fruit doux et parfumé, fabuleux sur place, (Tropiques) insipide en Europe, car ne supporte pas le transport : à éviter.

Tamarin: caché dans une gousse marron-gris rigide peut se manger en grignotant les fèves si l’on aime l’amertume et l’acidité. Bien meilleur en compote ou en sirop, mélangé à du sucre.

Plateformes de formations

Zadibridge est un site web très récent et qui contient de nombreux articles divers et variés, ses articles couvrent de nombreux aspects, notamment les sciences, la cuisine et les folklores et les divers cultures lointaines.

Parallèlement, le site Zadibridge offre trois plateformes éducatives, dont deux gratuites. Pour accéder à la plateforme éducative sur YouTube, veuillez cliquer (ici). Cette chaîne contient des produits gratuits, dont la plupart sont des vidéos qui ne donnent pas l’avantage aux enseignants de suivre leurs apprenants. Nous vous proposons également nos documentaires : pour accéder à la chaîne documentaires du site Zadibridge, veuillez cliquer (ici). Et, si vous souhaitez accéder à notre plateforme de formations qui propose différents cours en français, anglais et en arabe merci de cliquer (ici), notre plateforme de formations est une plateforme ciblée, ses produits sont professionnels et leurs prix sont très compétitifs

Des articles similaires:

D'autres Articles:

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre les nutritions. Pour plus d’articles sur les nutritions ou sur d’autres thèmes, veuillez consulter la page d’accueil.