Les Arbres – Pin Maritime

Les Arbres – Pin Maritime

Pin maritime

Bref contexte

Avant de commencer cet article qui vise comme sujet : «Pin maritime», il est très préférable de savoir que les Arbres sont des végétaux ligneux, caractérisés par leur axe principal, ou tronc, sur lequel prennent naissance des branches secondaires se ramifiant diversement, dont l’assemble constitue la charpente.

Les arbres répondant à cette définition et à cette description sommaire peuvent être divisés en trois groupes importants:

01/ Les conifères

02/ Les feuillus

03/ Les palmiers

Cette classification simple est troublée par quelques cas particuliers, que nous ne préciserons pas dans l’immédiat pour éviter toute confusion

Les Origines de l'arbre

Le nom scientifique de l’arbre: pinus pinaster. Synonyme: Pinus maritima. 

Encore dénommé pin des Landes, pin de Bordeaux, pin de Corte, etc. conifère du Bassin méditerranéen, atteignant 40 m.

La forme du Pin maritime

écorce profondément fissurée. Feuilles groupées par deux, mesurant 20 cm de longueur. Cône courtement pédonculé, de 10 à 20 cm de longueur et de 5 à 7 cm de largeur, de teinte brun rougeâtre. Par son origine même, il craint le froid des hivers trop rigoureux.

L'utilisation du Pin maritime

Préfère les sols siliceux et craint le calcaire. Excellent fixateur de dune (département des Landes). Bois solide, mais peu souple, utilisé en construction, menuiserie, ainsi que pour les poteaux, les pavés, etc. en Europe, il constitue l’arbre à résine par excellence. Arbre presque exclusivement forestier.

Le pin maritime a donc des aiguilles longues et une écorce gris brun. Il supporte moins les vents et les embruns que le cyprès de Lambert : trop exposé, il prend un port couché, et même périt.

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le monde des plantes. Pour plus d’articles sur ce monde, veuillez consulter la classification des plantes

Articles récents