Tous les oiseaux sont-ils migrateurs?

Tous les oiseaux sont-ils migrateurs?

Tous les oiseaux sont-ils migrateurs?

Pour répondre à cette question, il fautd’abord savoir ce que l’on entend par migration.

Généralement, on considère comme migrateur un oiseau qui effectue à époque fixe des déplacements qui restent toujours les mêmes d’une année sur l’autre.

Un bon exemple en est donné par les Grues cendrées qui nichent en Scandinavie et dans le nord de Ia Russie. Fin août, elles se rassemblent dans quelques points situés à l’extrême nord de l’Allemagne de l’Est. Puis elles se lancent au-dessus de l’Allemagne et du Luxembourg, et atteignent notre pays en 2 ou 3 grosses vagues qui passent la frontière entre le 15 octobre et le 10 novembre, soit par l’est, soit par le nord selon la météo. Puis elles descendent par la Champagne, le sud du Bassin Parisien, les Charentes, et I’Aquitaine pour gagner I’Espagne, l’Algerie, la Tunisie et le Marroc. Elles remonteront de façon encore plus groupée dans les 15 premiers jours de mars. Ceci est le type même de ce qu’on peut appeler une migration.

Par contre, d’autres oiseaux comme les Vanneaux huppés, n’effectuent pas de ‘migration proprement dite, mais fontd’importants déplacements, irré- guliers par leur date et leur ampleur, et qui sont surtout régléspaf lamétéo. Ainsi, des passages importants de vanneaux précèdent toujours en France les vagues de gel, car ces petitséchassiers ne peuvent plus se nourrir lorsque le sol devient trop dur.

Enfin, certaines espèces sont pratiquement sédentaires, tout en étant susceptibles de faire occasionnellement des déplacements importants lorsque Ia nourriture vient à manquer, ou lorsque leur densité dans un endroit devient trop forte. Tel est le cas par exemple des Moineaux domestiques, ou des Mésanges bleues et charbonnières qui sont si courantes dans nos bois. Au sein d’une même espèce d’oiseaux, certains individus peuvent être migrateurs et d’autres sédentaires. Ainsi, en France, la plupart de nos Rouges-gorges restent toute l’année dans le même secteur, alors que leurs cousins d’Europe du Nord entreprennent des migrations jusqu’en Afrique du Nord. De même, Ies célèbres «palombes » qui traversent les Pyrénées viennent du nord et de l’est de l’Europe, alorsque les ramiers nichant en France sont généralement sédentaires.

Le record des migrations est probablement détenu par la Sterne arctique. Certaines nichent en effetau nord du cercle polaire arctique, et vont passer l’hiverau sud du cercle polaire antarctique, en descendant le long de nos côtes et des côtes d’Afrique, ainsi que le long de la côte ouest de l’Amérique, et remontant le plus souvent le long des côtes du Nouveau Monde. Au total, c’est donc plus de 40000 km qu’elles parcourent chaque année. La palombe est le nom donné en Aquitaine au pigeon ramier. L’oiseau appelé ramier dans cette région est lepigeon colombin.

Un dernier mot

A la fin, nous espérons que cet article vous a aidé à mieux comprendre le monde des oiseaux et leurs secrets. Pour plus d’articles sur ce volet en particulier, veuillez consulter la page d’accueil

Articles récents